Aller au contenu principal

Le Conseil d'État annule plusieurs dispositions de l'arrêté phytos

© Nadège Petit

Dans une décision du 26 juin, le Conseil d’État annule plusieurs dispositions de l'arrêté du 7 mai 2017 encadrant l'utilisation de produits phytos pour protéger la santé publique et l'environnement. Selon la juridiction, saisie par les associations Générations Futures et Eaux et rivières de Bretagne, l'arrêté échoue à atteindre ses objectifs. Le Conseil d’État sanctionne notamment l'absence de "mesures générales destinées à protéger les riverains", l'arrêté ne prévoyant de mesures que pour certaines populations "sensibles", comme les enfants ou les personnes âgées. La juridiction annule l'interdiction d'accès aux champs après traitement, car la mesure ne concerne que les épandages "sur une végétation en place", sans rien prévoir en cas d'utilisation sur des sols vierges. Les juges déplorent enfin l'absence de restriction d'usage "en cas de forte pluviosité", et la non-mention de certaines techniques d'épandage, comme "l'injection de produits dans les sols" et "l'épandage de granulés" dans les mesures de protection des points d'eau. Le Conseil d’État enjoint au gouvernement de "prendre les mesures réglementaires" qu’impliquent la décision "dans un délai de six mois".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité