Aller au contenu principal
Font Size

Pour Nicolas Chesnin président de JA 56
« pas de bonne installation sans bonne transmission »

L'installation est le dossier central que défend le syndicalisme jeune au sein de JA56. Si les installations ont progressé en 2011, retrouvant leur niveau antérieur, c'est encore en deçà des besoins.

Nicolas Chesnin
Nicolas Chesnin
© claire le clève

«C'est l'effet conjoncture, cela va mieux, il y a plus de motivations à s'installer », analyse Nicolas Chesnin, président des JA appréciant l'augmentation du nombre d'installations, significative en lait ou en porc, signe d'un regain de confiance. « L'enjeu de l'installation est primordial. C'est mieux mais ça ne répond pas encore au nombre de cessations », pointe -t-il, défendant des projets pour autant « viables, vivables et transmissibles », sans logique du 1 pour 1. Face au déficit des vocations dans la population d'origine agricole et devant l'augmentation des porteurs de projets qui n'en sont pas issus, « il va falloir améliorer notre communication, intéresser d'autres jeunes ». Meilleur des arguments, l'absence de chômage dans le secteur agricole. Mais compte tenu des restructurations à l’œuvre, «on a fait des outils difficiles à transmettre ». Une première inquiétude qui s'ajoute à celle de profils parfois très juvéniles entrant dans le métier, souvent en association. « A 19, 20 ou 21 ans, est-on assez mûr pour être chef d'exploitation ? » interroge-t-il pointant également le système dérogatoire au diplôme de niveau 4 qui permet via la VAE, (Validation des Acquis et Expériences) de s'installer. «Est-on pour autant compétent? ». D'où la nécessité d'accompagnements.

 

De nouvelles pistes

 

Et pour Nicolas Chesnin, « il n'y a pas de bonne installation sans bonne transmission ». Parrainage, salariat sont autant de pistes. Coté foncier, « est ce que chaque génération est obligée de vendre à la génération suivante ? ». Là encore, les JA creusent la question des outils d'aide à l'installation, comme celle d'un plan d'épargne installation ou encore celle de l'organisation du travail. «Plus du tiers des installations se fait avec de la vente directe, souvent sur de petites structures où on a pas la quantité de main d’œuvre suffisante pour mettre en production, récolter, et vendre. Il y a des associations à trouver pour rationaliser cet aspect de main d’œuvre ». Autant de chantiers qui seront débattus, le 7 février prochain à Pleucadeuc, lors de l'assemblée générale des JA.

Claire Le Clève

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le plan de relance de l'apprentissage peut profiter au monde agricole
Le 4 juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un plan de relance de l'apprentissage, avec notamment une prime à l…
Les agricultures bretonnes en 2040 se dessinent aujourd'hui
Quels visages auront les agricultures bretonnes à l'horizon 2040 ? Désireux de se saisir des enjeux, de se projeter et de s'…
Tensions autour  de la PAC
L'Allemagne a pris la présidence du conseil des Ministres depuis le 1er juillet. Elle se fixe pour principale tâche de finaliser…
MAEC non reconduites, revenu amputé pour 60 éleveurs bretons
Ils sont 60 en Bretagne à faire les frais de la non reconduction de la MAEC(1) SP3 M, type maintien, de la région Bretagne. 60 c’…
EGAlim : l'effet papillon de la loi Agriculture et Alimentation
La première année d’application de la loi découlant des États généraux de l'alimentation aura bouleversé le paysage des produits…
Un Clap d'or pour le lycée Pommerit

Cinq élèves de 1re en bac professionnel Agroéquipement du lycée Pommerit dans les Côtes d'Armor ont décroché un 1…

Publicité