Aller au contenu principal

Pomme de terre : un rebond des prix demandé pour 2022-2023

Une revalorisation des contrats de pomme de terre est nécessaire l’an prochain, face à la hausse des coûts de production, a estimé le 19 novembre le groupement des producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen (NEPG). Les prix contractualisés pour 2022-2023 doivent augmenter "d'au moins 30 à 40 €/t", sans quoi une baisse des surfaces est à prévoir, d’après un communiqué. Cette année, les contrats ont baissé de 5 à 20 €/t en fonction du type de pommes de terre et du pays de production, indique l’organisation. Le NEPG souligne des coûts de production déjà en forte hausse côté carburant, électricité, avec aussi une "énorme pression du mildiou" responsable en 2021 de grosses dépenses en phytos. Le renchérissement des engrais de "plus de 50 % pour la potasse, et de 200 à 300 % pour l'azote" jouera sur la récolte 2022. Pour ce qui est du bilan 2021, le NEPG parle d’"une récolte moyenne à bonne" dans sa zone (Belgique, Allemagne, France, Pays-Bas), à 22,7 Mt (-3,4 %). "Cette baisse de production, associée à la reprise de la plupart des flux d'exportation de produits transformés, conduit à un certain équilibre entre l'offre et la demande actuelles", selon le communiqué. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité