Aller au contenu principal

Porc : Bruxelles n’entend toujours pas intervenir

© Audrey Dibet

Au regard de la crise que traverse actuellement le secteur de la viande porcine, une quinzaine d'États membres* ont réitéré leur appel, le 15 novembre, pour que la Commission européenne introduise d'urgence des mesures de soutien exceptionnelles de l'UE. Dans leur note commune, ils expliquent qu’un certain nombre de facteurs, tels que la sursaturation du marché intérieur de l'UE (en raison de l'augmentation de la production et des perturbations des exportations qui en découlent), les prix élevés des aliments pour animaux et de l'énergie, l'apparition de nouveaux foyers de peste porcine africaine (PPA), ainsi que l'effet négatif persistant de la pandémie de Covid-19, continuent de fragiliser toujours un peu plus le secteur. De son côté, Bruxelles, à l'image du dernier Conseil agricole d’octobre, prévient qu’"il ne faut pas faire croire que les mesures de soutien du marché au niveau de l’UE constituent la solution aux problèmes actuels du secteur". À cette fin, l’exécutif européen invite les États membres à continuer à utiliser les mesures de soutien dans le cadre du programme de développement rural et les mesures dans le cadre des aides d’État.

* Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, République tchèque, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne et Slovaquie.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité