Aller au contenu principal

Une isolation en paille de blé pour les Anciens de Pleyber Christ

Christ (29) a choisi la paille pour isoler une extension de l’Ehpad. En fin de semaine dernière, élus, agents communaux et bénévoles se sont retrouvé au champ, pour ramasser les bottes.

En cette belle après-midi ensoleillée de fin août, bénévoles, conseillers municipaux et agents communaux de Pleyber Christ se sont retrouvés dans un champ de blé pour ramasser la paille nécessaire à l’isolation de la future extension de l’Ehpad.

En cet après-midi de fin août, un soleil généreux a enfin fait son apparition, permettant à la moisson de repartir. Et dans la campagne de Pleyber Christ, une bonne vingtaine de personnes s’activent dans les chaumes et rangent soigneusement des bottes de paille moyenne densité en remorque. Un spectacle insolite qui s’explique par le fait qu’ici, la municipalité a décidé d’isoler l’extension de 150 m² de l’Ehpad avec de la paille produite localement. Pour l’occasion, un agriculteur a ressorti sa presse moyenne densité. Et un appel aux bénévoles, aux agents et aux élus a permis de constituer un bon groupe.

 

Un isolant local

"La nouvelle équipe municipale a fait de l’environnement un axe fort de sa campagne", indique Pierre-Yves Croguennec, conseiller municipal, pour expliquer la volonté d’utiliser un isolant local. L’extension n’en est encore qu’au stade de l’avant-projet. "En attendant, on va stocker la paille dans les bâtiments des services techniques communaux".
Pour le moment, Céline Bohers, animatrice du collectif paille Armorique, arpente la parcelle de blé, afin de vérifier la conformité des bottes de paille. "Elles doivent être suffisamment denses, entre 80 et 120 kg/m³, ce qui nécessite de bien régler la presse. Et pour une bonne conservation de la paille, le taux d’humidité doit être inférieur à 20 %". Et de souligner le peu d’énergie grise nécessitée par cet isolant. "Il suffit d’une bonne presse, à 35 000 €. Et le champ est à 2 km de l’Ehpad".
Souhaitant mettre en avant "un commerce équitable de proximité", le collectif paille Armorique plaide pour "le juste prix" de la paille, achetée ici à 200 €/t à l’agriculteur. "Il suffit de 3 ha pour isoler les 150 m² de l’extension". Avec ses 36 cm d’épaisseur, la paille permettra la construction d’un bâtiment passif, ne nécessitant pas de chauffage. "Et comme la ouate de cellulose, elle évacuera l’humidité vers l’extérieur, pour un meilleur confort".

 

Un site Internet dédié à la construction en paille

Sur son site Internet, le RFCP, le réseau français de la construction paille, recense les réalisations, logement individuel ou habitat collectif, bâtiment agricole ou industriel, crèche, gymnase, salle de spectacle… ayant fait appel à la paille comme isolant. "Différentes techniques peuvent être utilisées, détaille Céline Bohers. Les bottes de paille peuvent venir remplir une ossature bois sur le chantier de construction, être incorporées en atelier à des caissons préfabriqués, venir isoler le bâtiment par l’extérieur. Et même avoir un rôle structurel : ce sont alors les bottes qui portent la charpente". Des recherches sont également menées pour utiliser de la paille broyée.
Le site Internet se déclinant par région, vous trouverez sur armorique.constructionpaille.fr un annuaire des professionnels de Bretagne et Pays de Loire, des formations...

 

La paille, un matériau d’avenir

paille de blé

"La paille est un matériau d’avenir", estime Céline Bohers, animatrice du collectif paille Armorique. "Naturellement isolante, elle est confortable, en conservant la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. À performance égale, elle présente le meilleur rapport qualité/prix du marché. Installée dans les règles de l’art, elle ne craint ni le feu, ni l’humidité, ni les rongeurs ni les insectes. Et elle est durable : la maison Feuillette, à Montargis (45) date de 1920".
Autant d’atouts qui lui permettront de se faire une place de choix dans les années à venir, la réglementation imposant d’ici peu l’utilisation de matériaux bio-sourcés. De quoi provoquer une pénurie sur le marché de la paille et une envolée des prix ? "Aucun risque, répond aussitôt Céline Bohers. 10 % de la paille de blé produite tous les ans en France suffirait pour isoler tous les nouveaux bâtiments". Aujourd’hui, les matériaux bio-sourcés, ouate de cellulose, chanvre… ne représentent que 7 % des isolants utilisés en France. "Et la paille seulement 1 % de ces 7 %… Même si son utilisation connaît une progression à deux chiffres tous les ans, il reste de la marge !"

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité