Aller au contenu principal

Une nouvelle feuille de route pour les agricultrices

Pour sa journée départementale, le 9 novembre dernier à Briec, la commission départementale Agriculture au féminin a choisi de plancher sur les réseaux. L’occasion de se retrouver pour un moment convivial mais aussi d’esquisser les premières pistes de travail pour les années à venir.  

"Au sein de Res’agri, le Finistère compte quatre commissions locales Agriculture au féminin, Aven-Laïta, Centre, Saint-Pol/Morlaix, Brest et une commission départementale", commence par rappeler Aurélie Richard, leur nouvelle animatrice. Et régulièrement, une journée départementale leur permet de se retrouver, d’échanger et de tracer leur feuille de route pour les années à venir. "La dernière date de 2015, précise Marie-Françoise Le Bloas, co-présidente de la commission départementale. Nous avons commencé à plancher sur une nouvelle journée dès 2019 mais le Covid nous a obligé à décaler deux fois la date de notre rendez-vous".

Des réseaux, oui mais...

Le 9 novembre dernier, elles étaient 75 à se retrouver à Briec pour une journée d’échanges sur les réseaux. "Une enquête auprès des adhérents de Res’agri nous a permis de savoir que leurs réseaux professionnels sont d’abord ciblés technique ou développement puis syndical, détaille Aurélie Richard. Mais près de 20 % d’entre eux déclarent ne faire partie d’aucun". Un chiffre qui grimpe à 40 % du côté des réseaux associatifs, 90 % en ce qui concerne la politique. "Nous avons aussi voulu savoir s’ils étaient présents sur les réseaux sociaux". Si Facebook, WhatsApp et Messenger arrivent en tête, avec près de 30 % d’agriculteurs connectés, Instagram arrive à peine à 10 %, devançant Snapchat, Twitter et LinkedIn

Un pari gagnant

Chef d’entreprise, aujourd’hui en retraite, Michel Baldasseroni est venu partager son vécu des réseaux avec les agricultrices. Venant du Vaucluse, il arrive à Saint Brieuc le 25 décembre 2007. "Hormis mon épouse, une Bretonne qui voulait revenir dans sa région, je ne connaissais personne". En mars 2008, il rejoint le réseau de franchises Handirect, des entreprises adaptées spécialisées dans les services administratifs pour professionnels, et crée une agence dans les Côtes d’Armor. "Pour faire connaître mon entreprise et développer son activité, j’ai misé sur les réseaux". Un pari gagnant. "Deux ans plus tard, je faisais la moitié de mon activité grâce à ces réseaux, dans lesquels je me suis investi".

Avoir envie

Fort de son expérience, il a prodigué quelques conseils aux agricultrices. "Avant d’intégrer un réseau, posez-vous les bonnes questions. Si c’est professionnel, il faut un retour sur investissement. Si c’est personnel, il faut en avoir envie". Car le réseau est gourmand en temps. "Et ce n’est pas toujours facile de dire à quoi il sert". Si les agricultrices évoquent le partage, les contacts, l’ouverture, l’échange de pratiques, l’entrepreneur va plus loin. "Les réseaux me permettent de me sortir de mon quotidien, de me laver la tête. Et je peux reprendre mon boulot à fond". Sans oublier la force du collectif. "A plusieurs, on est plus forts".

Décloisonner

Après des travaux en ateliers, permettant d’ébaucher des pistes d’actions, la journée s’est poursuivie par une table ronde et des témoignages, Anne-Claire Lecardonnel, co-directrice de la holding Pré-vision apportant ensuite son regard d’entrepreneuse. "Il y a nécessité pour nous agricultrices d’aller vers d’autres réseaux, affirme Isabelle Salomon, co-présidente de la commission départementale Agriculture du féminin. Cette journée nous donne des pistes de travail pour les années à venir".

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité