Aller au contenu principal

Agriculteur est un beau métier !

Agriculteur ce n'est pas seulement un métier difficile, une phase d'installation digne du parcours du combattant, un métier critiqué trop régulièrement, cela reste un beau métier. Beaucoup d'agriculteurs oublient d'ailleurs trop souvent de le dire ! La meilleure campagne de communication est faite - ou pas - par les agriculteurs eux-mêmes ! Bon nombre d'entre eux ne font plus vraiment cet effort aujourd'hui de parler positivement de leur métier, souvent déçus que les efforts des années passées n'aient pas vraiment été couronnés de succès, ou de leurs revenus ! Et pourtant il faut continuer parce que l'enjeu est là de trouver des perspectives, et des voies d'avenir.

L'agriculture est un métier plein d'avenir, parce qu'il n'y a pas plus bel objectif que de nourrir sainement et avec des produits de qualité nos concitoyens.

Bien sûr les agriculteurs ont déjà adapté leurs modes de production et continueront à le faire, mais lorsque l'on voit chaque jour en Bretagne l'équivalent de neuf terrains de foot de surface agricole disparaitre, qui produira demain l'alimentation d'une population en croissance tant sur un plan local qu'international ? 

Les consommateurs seront demain plus nombreux, le foncier plus limité, les modes de production bio, alternatifs, extensifs, plus développés, induisant là encore un besoin de superficies supérieur pour un volume produit plus faible.

Dans ces conditions l’agriculture se devra d'être performante et productive ! Sans quoi demain l'essentiel de notre alimentation proviendra de l'autre côté de la planète. C'est une évidence.

La question n'est pas de savoir si l'alimentation sera produite, elle le sera ! Mais où ? Et par qui ? 

Je suis déjà convaincu qu'un mouvement à l'échelle planétaire est en train de s'enclencher lorsque l'on voit le nombre d'éleveurs ici qui arrêtent la production. Il ne faut pas attendre une hypothétique future PAC de 2035 pour corriger le tir ! Chacun aujourd'hui peut faire le constat de l'arrêt de l'investissement dans certaines filières, synonyme de perte de compétitivité, de rentabilité, et à terme de parts de marché.

C'est aujourd'hui qu'il faut prendre le parti de soutenir tout ce qui peut favoriser la production, je suis convaincu qu'il n'est pas encore trop tard.

Mais pour garder l'emploi et l'industrie dans nos régions, il faudra bien conserver un volume et une qualité de production, et un revenu pour le premier maillon de la chaine. 

Notre agriculture ne peut pas lutter sur le terrain du low cost. J'invite donc tous les politiques à ne pas laisser le scénario du pire arriver ! Soyez courageux dès aujourd’hui et encouragez la production et la productivité parce qu'il faut appeler un chat un chat : c'est bon pour le climat, et parce qu'une agriculture performante, efficiente, et maîtrisée agit efficacement en faveur de l'environnement et du climat.

On dit que le mieux est l'ennemi du bien c'est vrai mais bien c'est aussi mieux ! 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Monotraite : Serge Hochet ne reviendrait pas en arrière
Dans le cadre des rendez-vous techniques bio, des éleveurs de la région témoignent de leur expérience. À l’EARL des Genêts, à…
innovation - Parc au sol : les lapins ont désormais leur loft
Les sociétés miXscience et Sanders du groupe Avril ont travaillé en partenariat avec le groupement Evilap et l'abattoir SNV à un…
Bien-être en poulet de chair, l’équation impossible ?
Danger ou opportunité ? La question du bien-être est au coeur des préoccupations de la filière avicole. Quelles évolutions et…
"Un demandeur d’emploi sur deux change de branche d’activité"
Pôle emploi Bretagne et l’Anefa (Association nationale emploi formation en agriculture) organisent, aux côtés de leurs…
La réduction des phyto au cœur d’un échange avec les lycées agricoles
Quatre classes de lycées agricoles bretons ont pu participer à un temps d’échange autour de la réduction des produits…
Rendez-vous techniques bio du 5 au 7 octobre
Les chambres d’agriculture de Bretagne vous proposent des Rendez-vous dans différentes filières de production, pour vulgariser…
Publicité