Aller au contenu principal

Jean-Marc Le Thiec présidera le Herd Book Limousin en Bretagne

À défaut de celles des concours, retrouvailles et convivialité étaient de mise pour l’assemblée générale de la section bretonne du Herd Book Limousin. C’était le 22 mars dernier, chez Yann Kasler, éleveur à Rostrezec (22). Jean-Marc Le Thiec succède à Louis-François Leconte à la tête de la section bretonne.

Jean-Marc Le Thiec, nouveau président de la section bretonne du Herd Book Limousin et ses "Loustics" à Pontivy en 2019.

Après neuf ans à la tête de la section bretonne du Herd Book Limousin, clap de fin pour Louis-François Leconte, éleveur installé à Ploërdut (56). Ce n’est pas un arrêt d’implication en faveur de la viande bovine puisqu’il prend la présidence de cette section a Eureden avec un objectif en tête, "celui de la transmission. Avec la conjoncture en viande bovine, il va nous falloir trouver des solutions parce que 50 % du cheptel allaitant devrait changer de main dans les cinq ans à venir vu notre pyramide des âges", dépeint-il d’une situation qui inquiète.

 

Implication

Pour prendre la relève à la tête de la section bretonne, Jean-Marc le Thiec, éleveur de Béganne (56) à la ferme des Logerais, a été élu et pour le seconder à la vice présidence, Adeline Yon. Jean-Marc le Thiec, est un éleveur bien connu des rings et dont l’impressionnant Loustic, grand champion du Space, est, avec deux autres taureaux, Igor du Gaec des Champs Blancs (22) et Marvel de la SCEA Quenet (35) qualifiés reproducteurs reconnus (RR) en 2020, classés parmi les 163 meilleurs taureaux de leur génération en France, (soit dans les 10 % les meilleurs). Côté qualification encore, Jaloux02 du Gaec de Quemere (29) est reproducteur recommandé (RRe) sur le podium des 1 % les meilleurs, soit parmi les 28 meilleurs taureaux français.

 

La section se maintient

Une section bretonne qui compte plus de 3 000 belles vaches "cotisantes", dont la robe rouge se découpe sur les verts pâturages bretons. "La section se maintient et tranche avec l’érosion du nombre de vaches qu’on peut constater dans d’autres régions", apprécie Louis-François Leconte dont l’impatience est grande, comme ses collègues, de retrouver les rings . "Tout ce qui nous manque, ce sont les concours et les retrouvailles, se comparer", note le responsable dont la section régionale, est quatrième région apporteuse de veaux à la station de Lanaud. Car restent de fortes interrogations sur la tenue des futurs concours que ce soient ceux du Space ou du national Limousin à limoges, prévus en septembre prochain.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité