Aller au contenu principal

L'horticulture et le maraîchage embauchent

Mardi 24 avril, une opération découverte des métiers de l'horticulture et du maraîchage, destinée aux acteurs de l'emploi, s'est déroulée au lycée de Saint-Ilan.

Les métiers de l'horticulture et du maraîchage présentés aux acteurs relais de l'emploi.
Les métiers de l'horticulture et du maraîchage présentés aux acteurs relais de l'emploi.
© TERRA
Les métiers de l'horticulture et du maraîchage attirent peu de candidats. A tel point que les professionnels connaissent un véritable manque de main d'œuvre qualifiée. "Aujourd'hui, je dispose de 30 postes vacants en emploi permanent qualifié", déclare Jean-François Courcoux, directeur du groupement d'employeurs d'horticulture Geho, lui-même horticulteur.

Selon les estimations, la production florale et légumière des Côtes d'Armor aura besoin de 72 personnes qualifiées par an, le niveau de qualification demandé se répartissant entre le Bepa (ou équivalent) à 46%, le bac à 43% et au delà pour le reste.

Renverser les a priori
Il est vrai que ces métiers connaissent un déficit d'image : contrat de travail précaire, condition de travail difficile, salaires…. D'où la volonté des professionnels de lutter contre les idées reçues et de montrer une image d'une profession en évolution. "Il ne faut pas croire, en plein champ ou dans les serres, l'automatisation se développe", assure Jacky Frogerais, formateur et chef de culture à Florilan. De même, le métier permet d'évoluer vers la prise de responsabilité comme de chef de culture. "On demande des connaissances techniques mais aussi des compétences en gestion du personnel", ajoute Jean-François Courcoux.
Encore faut-il que les acteurs de l'emploi puissent véhiculer le message entre la profession et leur public. Hervé Conan, producteur de légumes sous serre et de plein champ, en est persuadé : "si les acteurs de l'emploi ont une bonne connaissance de nos métiers, nul doute qu'ils sauront les présenter et mieux orienter les candidats".
C'est ainsi qu'à l'initiative du CIO et de l'Alef (1), le pôle emploi-formation en agriculture a organisé, mardi 24 avril, à l'attention d'une vingtaine d'acteurs relais de l'emploi la visite des serres horticoles du lycée de Saint-Ilan à Langueux, précédée d'une présentation des principaux métiers par les professionnels.

(1) CIO : Centre d'information et d'orientation ; Alef : Action locale pour l'emploi et la formation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité