Aller au contenu principal

MécaElevage : Comment réussir ses couverts végétaux ?

La Cuma de la Croix, Cuma d’accueil, les Cuma locales du territoire de Saint-James, les fédérations des Cuma organisent une nouvelle édition de MécaElevage le 2 septembre à Vergoncey. Une journée technique pour les Cuma et les agriculteurs regroupant des démonstrations de matériels novateurs et des expertises techniques sur les thèmes : épandage, récolte de l’herbe et semis de couverts végétaux.

Un forum débat sera consacré aux semis de couverts végétaux tout comme la démonstration de matériel.

MécaElevage se déroulera le 2 septembre à Vergoncey. Cette journée professionnelle répondra aux enjeux actuels des exploitations polyculture élevage et des Cuma, sur l’épandage comme sur les semis des couverts végétaux avec des démonstrations et des ateliers techniques, avec le concours de constructeurs de matériel notamment de semoirs simplifiés et semoirs de semis direct. Des sujets de saison qui suscitent beaucoup d’intérêt.

 

Des réponses aux questions

Concernant les couverts végétaux, les questions sont multiples. Quels sont les différents types de couverts, pour quels objectifs ? Quelles sont les différentes méthodes d’implantation, les différentes pratiques ? Quelles innovations en matière de semis de couverts pré/post moisson ? Quelle organisation en collectif, à quel coût ? Comment réussir son mélange ? Toutes ces questions permettront d’apporter les principaux éléments techniques, économiques et organisationnels pour réussir ses couverts végétaux. Des Cuma et agriculteurs témoigneront de leurs expériences. Ils seront épaulés par Valentin Garault, ingénieur du réseau Dephy et conseiller agronomie à la Chambre d’agriculture de Normandie, et de Denis Ripoche, conseiller agroéquipements à la fédération Cuma Normandie Ouest.

 

Témoignages d’expériences

Guillaume Lamier, responsable de la Cuma de Blavou basée à Pervenchères (Orne) et agriculteur dans l’Orne, partagera son expérience de gestion des couverts en agriculture de conservation. Il évoquera les types de mélange, mais aussi les méthodes d’implantation ou encore les innovations. "En mutualisant, on peut obtenir des coûts raisonnables", note Denis Ripoche avant d’expliquer que les couverts étaient vus "une obligation imposée par la Pac. Désormais c’est considéré comme un moyen de structurer les sols", indique Denis Ripoche. Dans la Manche, les semis de couverts se font principalement après les cultures de maïs. C’est une spécificité du département. Chez les voisins, cela se fait également après d’autres céréales. Tous les leviers sur lesquels les agriculteurs peuvent intervenir seront ainsi évoqués.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Les producteurs de lait exigent des hausses de prix
Alors que les négociations commerciales avec la grande distribution battent leur plein, les producteurs de lait sont venus…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
L'élevage aux abois, étranglé par l’absence de prix et l’envol des charges
Beaucoup de jeunes installés. Après le rassemblement de plus de 300 producteurs de porcs jeudi, pour demander des aides d’urgence…
Publicité