Aller au contenu principal

Mon vœu pour 2022

Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne.

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les confinements de 2020 se sont traduits par un certain encensement de l’agriculture et de son rôle stratégique pour nos concitoyens, mais ont ensuite laissé place à un brusque retour sur terre.
Nous espérions le sursaut qui manque à notre agriculture, pour lui rendre ses lettres de noblesse et pour donner à ceux qui la font, tous les moyens de faire leur métier dans de bonnes conditions. Le bilan de 2021 est pourtant décevant. Déjà insuffisamment rémunérés, les agriculteurs, mobilisés pleinement depuis le début de la crise sanitaire pour continuer à nourrir, subissent maintenant les contrecoups, que la hausse vertigineuse des charges amplifie, sans bénéficier des soutiens que l’Etat accorde aux autres secteurs d’activité.
Plutôt que de céder à la désillusion, je préfère mettre en évidence les avancées et les pistes qui ont été ouvertes en 2021 et qui permettent de se projeter objectivement en 2022. Loi EGAlim 2, étiquetage d’origine des produits en restauration hors foyer, augmentation des retraites agricoles pour certains, évitements de contraintes réglementaires supplémentaires, condamnation d’une association anti-élevage… Autant de combats syndicaux débutés, sur lesquels nous nous projetons pour l’année à venir, avec la pleine conscience qu’il faudra les transformer, les prolonger, les renforcer, afin que leur application soit autant de réponses concrètes aux difficultés actuelles des agriculteurs.
Mais, nous devons être plus ambitieux ! 2022 sera hautement politique, entre présidence française de l’Union européenne, élections présidentielles et législatives. C’est une occasion à ne pas manquer pour parler d’agriculture, au-delà des sujets des clauses miroirs (permettant d’imposer aux produits agricoles importés dans l’Union européenne les mêmes normes que ceux produits en son sein) et de la lutte contre la déforestation importée, pour parler de notre agriculture, de nos territoires, du monde rural, et obtenir ce sursaut que 2021 aurait dû nous apporter et avancer sur nos enjeux : prix payés aux producteurs, contraintes, renouvellement des générations, place des agriculteurs dans la société, retraites.
Relever ces défis pour ne pas
"désagriculturiser" la France et la Bretagne, tel est mon vœu pour l’année 2022. Tel est aussi notre mission collective ! Nous aurons en effet besoin de toutes les forces vives de notre réseau et de nos partenaires. Notre mobilisation sera la clé. J’ai donc d’ores et déjà pris ma première résolution, en demandant à M. le Préfet de Région de réunir une cellule agri-agro de suivi, afin notamment d’avoir à l’œil les négociations commerciales en cours et de réagir en cas de sortie de route sur l’application de la loi EGAlim 2.
En attendant la rentrée et la reprise de nos travaux syndicaux, je vous souhaite un bon réveillon avec les excellents produits des agriculteurs bretons et français et une très bonne année 2022 !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Publicité