Aller au contenu principal

PSN : manifestations dans le Grand bassin parisien

Les agriculteurs de la FNSEA se sont mobilisés avant et après le week-end de Pâques pour peser sur les discussions autour du PSN (plan stratégique national pour la future PAC).

Manifestation dans la Marne.

La mobilisation organisée le 2 avril par la FRSEA Grand bassin parisien a rassemblé, selon elle, près de cinq mille agriculteurs opposés aux orientations du gouvernement sur le PSN (déclinaison française de la future Pac).
Principal grief des manifestants : le nouveau système des éco-régimes, jugé trop exigeant et excluant de nombreux bénéficiaires des aides de la PAC. Blocages routiers sur les autoroutes A10 et A13, convois de tracteurs dans la Marne, échange avec le ministre de l’Agriculture en visite dans le Loiret, manifestations devant les préfectures à Lille ou au Havre, rendez-vous avec les parlementaires ou les pouvoirs publics... La FRSEA Grand bassin parisien, qui regroupe douze départements, a organisé des actions de la Normandie à la Champagne-Ardenne, en passant par l’Île-de-France et les Hauts-de-France, a constaté l’AFP. "On veut lancer un avertissement à Emmanuel Macron" dont "on ne partage pas la vision" de la réforme de la PAC, explique Damien Greffin, président de la FRSEA Grand bassin parisien.

 

Débordements à Dijon

Après le week-end pascal, les actions se sont poursuivies le 6 avril à Bourges (Cher) et à Dijon (Côte-d’Or), où des centaines d’agriculteurs ont manifesté parfois violemment. "Sauve ton paysan" ; "Agriculteurs en danger" ; "Macron, fais pas le con. C’est bientôt les élections", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestants ou accrochées aux tracteurs défilant dans la capitale de la Bourgogne. Quelque trois cents tracteurs et quatre cents manifestants se sont d’abord arrêtés devant la Dreal, enfonçant la grille d’entrée avec un tractopelle et recouvrant l’accès d’amas de fumier, de pneus et de paille ensuite incendiés, a constaté un journaliste de l’AFP. Dispersés à coups de gaz lacrymogène, les manifestants ont par la suite voulu se rendre place de la République, dans le centre de Dijon, mais en ont été empêchés par les forces de l’ordre. En marge de la manifestation, un photographe de l’AFP a été pris à partie par un groupe de participants qui lui ont dérobé une carte mémoire.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les producteurs de lait exigent des hausses de prix
Alors que les négociations commerciales avec la grande distribution battent leur plein, les producteurs de lait sont venus…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
Publicité