Aller au contenu principal

Une nouvelle croissance est possible

Septembre 2021 aura permis de renouer avec le Space, salon des productions animales, carrefour européen. Un carrefour de démonstrations, d’innovations, de débats, réunissant 1100 exposants, dont 300 entreprises étrangères, accueillant de nombreux politiques régionaux et nationaux. Un signe encourageant pour la dynamique économique de notre secteur d’activité, un signe de reconnaissance de l’apport de notre secteur d'activité à l’économie des territoires. Le Space, c’est donc l’occasion de nous projeter, d’imaginer la Bretagne et l’Ouest agricole de demain.
Le développement d’une agriculture durable, verte, technologique n’échappera pas aux fondamentaux du développement agricole d’hier : effort de recherche et d’investissement, compétitivité, productivité.
Parallèlement, plus personne en Europe ne peut raisonnablement ignorer l’impact de la production sur l’environnement, sur les ressources naturelles, le bien-être animal. Les entreprises encore moins que d’autres. La responsabilité sociale des entreprises devient un critère pris en compte par les banques, les assureurs, les investisseurs.
Stimuler l’appareil productif et la production n’est pas honteux. Cela peut au contraire permettre de conduire des transitions vers une croissance plus durable, renforcer la résistance aux risques et aux aléas. Mais cela suppose de donner de la visibilité aux agriculteurs, de donner du temps pour s’adapter, et de mesurer et évaluer les orientations prises. Il faut en effet éviter que l’application de normes plus contraignantes ne se traduise par l’importation de produits moins disants sur les critères environnementaux, énergétiques, sanitaires.
Dans le travail prospectif des chambres d’agriculture pour imaginer les agricultures bretonnes de 2040, cinq scénarios possibles sont mis sur la table : un scénario tendanciel d’une agriculture en résistance, un scénario visant la neutralité carbone, un scénario d’une agriculture territorialisée, plus locale, moins exportatrice, un scénario privilégiant le développement économique et s’affranchissant de contraintes environnementales, un scenario de végétalisation de la Bretagne.
Interrogées sur ces hypothèses, les parties prenantes de l’agriculture et de l’alimentaire régional imaginent plutôt une combinaison de scénarios à l’échelle 2040. Ils expriment aussi un élément incontournable, quel que soit le scénario. Il faudra créer de la valeur ajoutée et donner du sens pour attirer des actifs dans nos métiers, de moins en moins héréditaires.
Il nous faut donc démêler les éléments du débat, dépasser une seule représentation quantitative de la notion de croissance, sortir d’une définition suspecte à priori, au profit d’une croissance de la valeur, plus technologique, plus verte, plus inclusive, propice à l’attractivité de nos métiers et au renouvellement des générations.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité