Aller au contenu principal

La grange du Guilar, un magasin de producteurs à Bodilis

Lancé il y a près d’un an, le magasin de producteurs La grange du Guilar, à Bodilis, a été inauguré le 2 octobre dernier. L’occasion pour Marc le Verge et son équipe de proposer aux consommateurs de rencontrer les producteurs avec qui il travaille.

Bien que le temps n’ait pas été de la partie, les visiteurs se sont pressés en nombre le 2 octobre dernier, à la Grange du Guilar, le magasin ouvert par Marc Le Verge il y a près d’un an sur son exploitation de Bodilis. "C’était l’occasion, pour eux, d’échanger directement avec quelques-uns des 30 producteurs avec qui je travaille", indique l’éleveur.

Un labo et un point de vente

Installé en 2003 sur l’exploitation familiale, c’est la recherche d’une meilleure rentabilité qui le pousse, dès 2008, à s’unir avec une poignée d’autres éleveurs de Charolaises afin d’approvisionner en direct le Leclerc de Landerneau. Et il franchit une nouvelle étape en 2013, en se dotant d’un laboratoire de transformation à la ferme et d’un petit point de vente, ouvert en fin de semaine. "A l’époque, nous avions entre 20 et 40 clients par week-end". Le confinement donnera un nouvel élan à la boutique. Et un drive, rapidement mis en place, permettra de multiplier la clientèle. Cette dernière souhaitant trouver sur place une gamme plus étendue, Marc Le Verge a l’idée d’un magasin de producteurs, qu’il aménage aussitôt dans une vieille grange, et qui ouvre ses portes le 11 novembre dernier.

Une nouvelle clientèle

Si le lancement est prometteur, le déconfinement voit la clientèle se réduire de moitié, un constat partagé par les autres magasins de producteurs du secteur. "Les gens avaient besoin de se défouler, analyse l’éleveur. Ils ont orienté leur budget vers d’autres priorités, les loisirs, les vacances…, et l’alimentation est repassée au second rang". Et la saison des grillades, habituellement synonyme de fortes ventes, se traduit cette année par un recul de ces dernières, obligeant l’éleveur, pour la première fois depuis bien longtemps, à orienter 5 de ses animaux vers un autre circuit de commercialisation.

Souhaitant élargir sa clientèle "professionnelle", il a aussi invité les élus des collectivités locales, les responsables de restaurants…, le 2 octobre dernier, afin de leur présenter sa façon de travailler. "Et je me suis inscrit sur Agrilocal, la plateforme du conseil départemental qui facilite l’accès aux marchés publics pour les agriculteurs, les boulangers, les mareyeurs…". Un nouveau créneau qui semble prometteur, avec de premiers contacts fructueux.

Pratique

Situé au lieu-dit Guilar, à Bodilis, le magasin est ouvert le mercredi de 15h à 19h, le vendredi de 14h à 19h et le samedi de 9h30 à 12h.

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Publicité