Aller au contenu principal

Produire et consommer sa propre électricité, pourquoi pas ?

Pour faire face à l'augmentation régulière du coût de l'électricité certains agriculteurs ont choisi d'en produire sur leur exploitation à partir de panneaux solaires photovoltaïques. Cet investissement pour être rentable doit être étudié dans les détails avant de se lancer.

Une étude est indispensable pour déterminer la puissance optimisée de la centrale à installer.

Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler que l'électricité la moins chère est celle que l'on ne consomme pas. Aussi, faut-il en amont de la réflexion, rechercher les économies réalisables en améliorant l'isolation des bâtiments et/ou en installant des matériels économes pour le chauffage, la ventilation et l'éclairage. D'autre part, du fait de son intermittence, l'électricité photovoltaïque ne pourra pas se substituer totalement à celle du réseau. Les élevages qui ont une consommation diurne régulière dans l'année et plus importante au printemps et en été sont les plus concernés (porcs, volailles, vaches laitières avec traite robotisée).
Dans un second temps, il y a lieu de s'assurer que la future production d'électricité soit produite et consommée au bon moment et ajustée aux besoins propres de chaque exploitation.
Pour ce faire une étude technico-économique est indispensable pour vérifier que le coût du kWh solaire "fabriqué à la ferme" soit inférieur au coût du kWh "contrat fournisseur" et que le différentiel permette d'amortir l'investissement. Cette étude objective devra, à partir des courbes de consommations réelles (24h/24h) issues d'enregistrements, déterminer la puissance optimisée de la centrale à installer

 

Subvention 2021

Le dispositif PCAEA 412 peut vous permettre de bénéficier d'une subvention pour l'étude, pour l'acquisition et l'installation de centrales photovoltaïques en autoconsommation totale (taux : 40 à 50 % - investissement maxi : 25 000 €). Il est possible d'en faire une demande dans le cadre de l'appel à projet en cours qui se terminera le 23 avril 2021. Un autre est envisagé pour le second semestre 2021. Le dossier devra comporter une étude de faisabilité technico-économique permettant le bon dimensionnement de l’installation photovoltaïque.
Les conseillers énergie de la chambre d'agriculture sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre réflexion et réaliser une étude en toute indépendance.
- Hervé Guillemot (56/35) - 06 30 69 36 47
- Régis Le Carluer (22/35) - 06 30 69 05 27
- Laurent Somer (29) - 07 87 88 70 83

 

3 questions à... Mickaël Launay, Plumieux

électricité

Comment avez eu l'idée de produire votre propre électricité ?

Nous avions constaté que notre facture augmentait significativement tous les ans et étions en recherche de solutions pour la maitriser. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés au système de panneaux photovoltaïques mobiles sur mât (tracker). Compte tenu des surfaces disponibles sur nos poulaillers (3 000 m2 poules repro), nous souhaitions savoir s'il n'était pas plus intéressant de poser les panneaux en toiture.

Comment avez-vous fait votre choix ?

J'ai suivi une journée de formation sur le photovoltaïque avec Régis Le Carluer, conseiller énergie à la chambre d'Agriculture. Par la suite, nous lui avons demandé de réaliser une étude technico-économique. Il a commencé par analyser notre consommation électrique (abonnement, puissance, tarif fournisseur, kWh consommés). Pour bien connaître le profil journalier de consommation, il a récupéré les données enregistrées d'appels de puissance (pas de temps 10 mn) auprès de notre fournisseur d'électricité. Il a ensuite vérifié et comparé la rentabilité de centrales de puissances différentes. Le choix d'installer une centrale de 25,6 Kwc sur le toit de notre magasin était la meilleure option. La subvention du Conseil Régional de 30 % pour l'autoconsommation, nous a ensuite encouragé à investir car elle permet de rendre le prix du Kwh produit moins chère que celui acheté sur le réseau.

Après quelques mois d'utilisation quel est votre avis ?

L'installation est fonctionnelle depuis début juin 2020 et nous en sommes satisfaits. La production autoconsommée (18 000 KWh) est conforme au prévisionnel. Sur certaines journées ensoleillées, elle a permis d'être autonome à 50 %. C'est autant d'heures pleines en moins à payer au fournisseur.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité