Aller au contenu principal

Résidus d’élagage : Comment ne pas s’y brûler les doigts ?

Les résidus d’élagage peuvent être, sous certaines conditions, détruits par brûlage. Agriculteurs et forestiers peuvent brûler leurs résidus d’élagage au titre de l’exploitation agricole (vergers, haies bocagères) ou de l’entretien de la forêt. Les déchets végétaux des haies paysagères de propriété privée ne rentrent pas dans cette définition.
Le brûlage se réalise dans des conditions strictes, définies dans le cadre de la prévention des incendies et de la préservation de la qualité de l’air. Attention, chaque département a ses propres règles concernant le brûlage(1).

La Haie

 

Points de vigilance

Il est formellement interdit de brûler d’autres déchets, tels que le plastique, le caoutchouc, les bois traités, les contenants de produits phytosanitaires, les bidons… Par ailleurs, le brûlage des résidus de culture (paille) est interdit par la conditionnalité PAC.
Qualité de l’air : En cas d’activation du niveau d’alerte pollution de l’air par la préfecture du département, les brûlages à l’air libre deviennent interdits et doivent être suspendus.
Voisinage : Attention aux vents porteurs pour éviter tout conflit ou risque d’intoxication.
Sécurité routière : Le brûlage doit permettre le maintien d’une visibilité optimale sur les voies de circulation. Le contrevenant risque une amende.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
PAC 2023 : les derniers arbitrages feront la différence dans les fermes
L'Europe a fixé de nouveaux objectifs à la PAC, et laissé plus de latitude aux États membres dans la déclinaison nationale des…
Publicité