Aller au contenu principal
Font Size

Résidus d’élagage : Comment ne pas s’y brûler les doigts ?

Les résidus d’élagage peuvent être, sous certaines conditions, détruits par brûlage. Agriculteurs et forestiers peuvent brûler leurs résidus d’élagage au titre de l’exploitation agricole (vergers, haies bocagères) ou de l’entretien de la forêt. Les déchets végétaux des haies paysagères de propriété privée ne rentrent pas dans cette définition.
Le brûlage se réalise dans des conditions strictes, définies dans le cadre de la prévention des incendies et de la préservation de la qualité de l’air. Attention, chaque département a ses propres règles concernant le brûlage(1).

La Haie

 

Points de vigilance

Il est formellement interdit de brûler d’autres déchets, tels que le plastique, le caoutchouc, les bois traités, les contenants de produits phytosanitaires, les bidons… Par ailleurs, le brûlage des résidus de culture (paille) est interdit par la conditionnalité PAC.
Qualité de l’air : En cas d’activation du niveau d’alerte pollution de l’air par la préfecture du département, les brûlages à l’air libre deviennent interdits et doivent être suspendus.
Voisinage : Attention aux vents porteurs pour éviter tout conflit ou risque d’intoxication.
Sécurité routière : Le brûlage doit permettre le maintien d’une visibilité optimale sur les voies de circulation. Le contrevenant risque une amende.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Acceptabilité sociétale : ouvrir, montrer et démontrer
Alors que s’ouvre dans quelques jours en mairie d’Arzal (56) leur dossier d’enquête publique, les associés de la SCEA de Kerollet…
Canettes tueuses, quand l'incivilité tue
Depuis deux ans, le Gaec de Kerforn, à Caudan, a du se résoudre à faire euthanasier six vaches sur la centaine de laitières qui…
Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions
L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : en début de semaine dernière, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a…
Une nouvelle équipe chez les Jeunes agriculteurs
S’ils ont tenu leur assemblée générale juste avant le confinement, le Covid a ensuite bloqué les élections du Bureau et du…
Valens, le nouveau verrat équilibré d’Axiom
La firme génétique met sur le marché un nouveau verrat dont l’objectif est de répondre aux exigences des producteurs français.…
Maïs : estimer sa date de récolte
Point de situation des maïs à la mi-août. Les premières récoltes sont attendues dès la fin août pour la moitié sud de l'Ille-et-…
Publicité