Aller au contenu principal

Urbanisme, patrimoine…, les autres réglementations de la haie

Les haies et talus peuvent être concernés par différents textes, impliquant le respect de certaines règles ou démarches supplémentaires à celles de la PAC. Il est important de se renseigner sur la réglementation s’appliquant avant d’intervenir sur une haie ou un talus.

Des classements à vérifier à l’échelle communale

Les plans locaux d’urbanisme ou cartes communales peuvent répertorier ou classer les haies, talus, arbres isolés ou bois. Selon le mode de recensement, il peut être demandé une autorisation avant toute coupe ou destruction (cas des éléments classés) ou de faire une demande préalable en cas de destruction définitive (cas des haies et talus repris au document graphique au titre des éléments du paysage).
Certaines haies peuvent être classées dans le cadre de l’aménagement foncier rural. Leur destruction est alors soumise à autorisation préfectorale. Lorsqu'il existe un périmètre délimité au titre des abords d'un monument historique classé ou inscrit, la coupe ou l’arrachage de haies est soumis à autorisation préalable. En l'absence de périmètre délimité, la protection au titre des abords s'applique à tout élément visible du monument historique ou visible en même temps que lui et situé à moins de 500 m de celui-ci. Enfin, dans les périmètres de protection de captages, la suppression de haies et talus peut être interdite, au titre du code de la santé publique.
Avant d’intervenir sur les haies et talus, il est donc important de consulter les documents d’urbanisme en ligne ou de contacter directement la mairie concernée.

 

Des règles s’appliquant au titre du Code de l’environnement

Le classement en site classé ou inscrit peut porter sur des espaces naturels. Dans ces zonages, tout arrachage ou coupe d’arbres de haut jet est soumis à déclaration ou autorisation auprès de la Dreal. Autres zonages à visée environnementale, les sites Natura 2000 peuvent prévoir des règles spécifiques. Il est nécessaire de se renseigner auprès de la structure porteuse du site en question. Toute intervention majeure, modification ou création du linéaire bocager, est soumise à déclaration ou autorisation de la Dreal.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité