Aller au contenu principal

UBTR
Anne-Marie Crolais : "Nous avons donné à la diversification ses lettres de noblesse"

Présidente de l'UBTR, l'Union bretonne du tourisme rural(1), depuis 1995, Anne-Marie Crolais a décidé de céder sa place. Bilan d'une activité en expansion, des challenges à relever... Interview d'une femme engagée.

Anne-Marie Crolais : "Aujourd'hui, notre rôle est reconnu par de multiples instances : le conseil général, le conseil économique et social, les organisations de tourisme...
Anne-Marie Crolais : "Aujourd'hui, notre rôle est reconnu par de multiples instances : le conseil général, le conseil économique et social, les organisations de tourisme...
© TERRA
• Quel bilan faites-vous de ses douze années consacrées au tourisme rural ?
Anne-Marie Crolais. "On a été capable de voir, de juger et d'agir. Voir, parce que nous avons senti les préoccupations de beaucoup d'agriculteurs : le besoin d'un complément de revenus, de donner du travail à ceux qui en recherchent, de garder une vie rurale dense.

N'oublions pas que dans les années 90-95, nous étions dans des années de blocage de la production, confrontés à une crise économique. Beaucoup ont également ressenti le besoin de communiquer, notamment pour valoriser l'image d'une profession souvent attaquée.

Ce qui me tient particulièrement à cœur, c'est d'avoir réussi à fédérer les quatre départements bretons et donné à la diversification ses lettres de noblesse. Aujourd'hui, notre rôle est reconnu par de multiples instances : le conseil général, le conseil économique et social, les organisations de tourisme…

C'est aussi le congrès national du réseau "Bienvenue à la ferme" avec plus de 900 participants. Si nous avons montré aux chambres d'agriculture des quatre départements ce que le réseau était capable de réaliser, nous avons prouvé également qu'il y avait dans l'agritourisme un potentiel, une véritable ressource".

• Quelles recommandations donneriez-vous à vos successeurs ?
A-M. C. "Etre à l'écoute de la demande sociétale. Le tourisme rural est un marché où l'on doit créer de l'économie. Et même la précéder. Je sais, ce n'est pas évident. Aujourd'hui, nous sommes dans une phase de développement et l'UBTR ne peut l'assumer seule. Il faut sans cesse convaincre les organisations agricoles de nous épauler.

Il est crucial, d'autre part, que l'UBTR garde ses associations afin que les porteurs de projets puissent s'appuyer sur le savoir-faire des agriculteurs, aidés par les techniciens du réseau des chambres d'agriculture.
Pour ma part, je suis persuadée que l'hébergement à la ferme à de beaux jours devant lui. Car le rôle éducatif de l'agriculture est incontournable quand 80% des gens vivent à la ville, déconnectés de la production, de l'alimentation. Nous avons un rôle à jouer, des liens à créer… A condition de s'entendre collectivement".


(1) En Bretagne, dans chaque département, une association a pour rôle de promouvoir la marque "Bienvenue à la ferme" et d'accompagner les agriculteurs dans leur démarche. Ces associations travaillent en réseau et sont rassemblées, au niveau régional, au sein de l´UBTR créée par la chambre régionale d´agriculture de Bretagne.O
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Des actes concrets et immédiats

La crise s’installe dans nos fermes. Elle ronge les fondations du dynamisme de notre Bretagne qui doit tant au secteur…

Publicité