Aller au contenu principal

Apiculture : une nouvelle formation disponible

Bonne nouvelle pour les passionnés d’abeilles et d’apiculture, il est dorénavant possible de se former au métier d’apiculteur au Lycée Kerplouz LaSalle, à Auray. Une formation innovante, initiée par la région Bretagne et Pôle emploi, visant à répondre aux besoins du territoire et la demande en forte augmentation.

Promotion apiculture 2020/2021.

Alors qu’il n’existait jusqu’alors aucune formation spécifique dédiée aux métiers de l’apiculture, la Région et Pôle emploi ont mis en place une formation, en partenariat avec l’ensemble des professionnels du réseau apicole en Bretagne, préparant au certificat de spécialisation (CS) agricole option Apiculture, enseignée exclusivement au centre de formation Kerplouz LaSalle. Une rencontre entre les stagiaires et Kaourintine Hulaud, conseillère régionale référente du pays d’Auray, s’est tenue lundi 26 avril au sein de l’établissement, en présence de son directeur Jérome Schreiber. Un temps d’échange sur les enjeux de cette démarche innovante.

 

Co-construction

Cofinancée par la Région et Pôle emploi, dans le cadre du dispositif Qualif Emploi Territorial, cette formation inédite est le fruit d’un large partenariat réunissant le GIE Elevages Bretagne, l’association de développement de l’apiculture Bretagne, les formateurs du lycée agricole de Laval, le groupement sanitaire agricole du Morbihan, l’association pour la sauvegarde de l’abeille noire de l’Île de Groix, le syndicat apicole du Morbihan, l’association You and Bees ainsi que la ville d’Auray. Kaourintine Hulaud, conseillère régionale référente du pays d’Auray, venue à la rencontre des bénéficiaires de cette formation le lundi 26 avril 2021, a exprimé sa satisfaction face au succès de la création de ce nouveau cursus. "Malgré le covid la formation a pu se mettre en place, une formation importante pour l’écosystème et qui répond aux besoins des professionnels et du territoire", souligne la conseillère pour qui "valoriser le métier d’apiculteur nous tenait à cœur à la Région, nous avons par ailleurs des ruches au-dessus du conseil régional". Un message d’encouragement accueilli avec une grande écoute par les futurs apiculteurs. "Mon maître de stage voit vraiment d’un bon œil cette formation", ajoute l’un des stagiaires.
Quant aux débouchés Patricia Seraine co directrice de l’établissement Kerplouz LaSalle, se veut enthousiaste et rassurante, "il y a une forte demande des consommateurs, offrant aussi de belles opportunités d’installation. Parmi les ressortissants, il y aura des installations en pur mais aussi dans le cadre d’un projet de diversification, comme par exemple en complément de chambres d’hôtes", illustre la codirectrice.

 

Répondre aux enjeux territoriaux

En 2019, une douzaine de personnes ont pu être formées au sein de l’établissement de Kerplouz LaSalle. Reconduite en 2020, la formation a malheureusement dû être reportée en 2021 en raison de la crise sanitaire et de la saisonnalité de l’activité apicole. Qu’à cela ne tienne, un an après, la motivation de la dizaine de candidats est toujours présente. Aussi au 1er mars, les dix stagiaires ont entamé cette seconde session de formation qui s’achèvera fin octobre, au terme d’un parcours de 24 semaines en alternance. "Nous souhaitons garder de petites classes, nous avons beaucoup de demandes, mais nous ne souhaitons pas former pour former, nous avons déjà des inscriptions pour la rentrée de 2022", illustre Patricia Seraine.
Le certificat de spécialisation apiculture de niveau bac, est composé de trois domaines d’enseignements : conduites des colonies, (plan de production, suivi et intervention sur les ruches), multiplications des colonies, (production essaims et élevage des reines), récolte et conditionnement des produits apicoles ( récolte, conditionnement...).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité