Aller au contenu principal

Évolution contrastée pour les poulets lourds

Dans cette catégorie, les résultats évoluent différemment selon que les poulets soient sexés ou non, en lien avec des contrats différents. Si l’année 2019 fut globalement correcte pour les éleveurs, cette filière a été particulièrement impactée en 2020 par le confinement et la baisse de la consommation de volailles hors domicile.

Les marges diminuent en tout-venant

Malgré une amélioration des critères techniques, indice de consommation et pertes, la marge brute
est en recul cette année. Si la marge poussin aliment était à un niveau pratiquement équivalent à 2018, elle est pénalisée par une rotation en baisse et des charges variables en
hausse. Plusieurs lots provenant des Hauts de France avec des résultats plus faibles peuvent également
expliquer cette marge inférieure. Il est à rappeler que les éleveurs de ce secteur ont un contrat de marché différent de ceux de l’Ouest.

Les écarts de marge brute annuelle entre poulaillers spécialisés en poulet lourd restent très importants.

Le poulet lourd sexy repart en hausse

Les performances sont plutôt bonnes dans cette production, et la marge poussin aliment est en hausse de 0,8 €/m²/lot. La légère diminution de la rotation et l’augmentation des charges variables viennent grignoter la marge brute annuelle qui gagne tout de même 2,7 €/m²/an.
Les écarts de marge brute annuelle entre poulaillers spécialisés en poulet lourd restent très importants. Les valeurs pour les quartiles inférieurs et supérieurs sont respectivement de 17,5 et 53,3 €/m²/an.

poulets lourds

Une majorité de lots avec peu de pododermatites

Pour la première fois depuis le début de l’enquête avicole, nous avons renseigné le taux de pododermatites pour une majorité d’enlèvements de poulets lourds. Nous notons tout d’abord que la majorité des lots présente des taux assez faibles de pododermatites. Cela peut expliquer le bon niveau de la marge poussin aliment en poulet lourd sexé. L'analyse montre que marge poussin aliment et taux de pododermatites évoluent en sens inverse.
L’effet saison se remarque également assez nettement, avec des taux de pododermatites supérieurs à 20 % pour le dernier enlèvement entre novembre et mai.
L’analyse des données doit se poursuivre pour croiser les résultats avec les caractéristiques des bâtiments, et également intégrer les postes de charges variables pour ne pas se focaliser uniquement sur la marge poussin aliment.

poulets lourds
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
Les pratiques agricoles évoluent encore dans les bassins versants
Baisse d’achats d’engrais, plus de sécurité lors des traitements, progression des modes de cultures alternatifs… les pratiques…
Publicité