Aller au contenu principal

Filière grandes cultures : 5 110 emplois en 2020

Cette filière bretonne mobilise 4 % des emplois directs.

Malgré une légère hausse des surfaces en cultures de céréales oléoprotéagineux, les emplois à la production diminuent sensiblement, notamment à cause d’une délégation plus importante des travaux de cultures vers les ETA ou les Cuma.

Les emplois en fabrication d’alimentation du bétail, dans l’industrie de la boulangerie-pâtisserie-biscuiterie et de la brasserie ne sont pas comptabilisés dans cette filière grandes cultures, mais elle y contribue indirectement. 60 % des emplois de cette filière sont dans le maillon production et 27 % dans les industries de la transformation.

 

L’Ille-et-Vilaine en tête

Au niveau géographique, les emplois liés aux grandes cultures sont localisées à 31 % en Ille-et-Vilaine, puis à 27 % en Côtes d’Armor.
Malgré une légère hausse des surfaces en cultures de céréales oléoprotéagineux, les emplois à la production diminuent sensiblement. Ceci peut s’expliquer par les gains de productivité importants réalisés depuis une dizaine d’années grâce à l’évolution des matériels agricoles et aussi à la délégation plus importante des travaux de cultures vers les ETA ou les Cuma.

 L’agriculture bretonne

Des industries de la transformation dynamiques

Les emplois des industries de l’aval concernent la collecte, le stockage et la transformation de céréales (hors aliment du bétail). Ils sont localisés pour 36 % en Ille-et-Vilaine et 26 % en Côtes d’Armor. Entre 2013 et 2020, les emplois de ce maillon ont progressé, en lien avec le développement de minoteries (Paulic Meunerie) et de quelques outils de transformation de céréales (Céréco, spécialiste des céréales pour petits déjeuners à Domagné…). Le maillon des services directs et organismes divers totalise 14 % des emplois de la filière, situés à 44 % en Ille-et-Vilaine.


Contact : julie.rio@bretagne.chambagri.fr

 

Une exploitation moyenne bretonne en grandes cultures génère 0,6 emploi direct, dont 0,36 à la production et 0,24 dans les autres maillons.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Jean-Elie Le Crom : "J’avais vraiment envie de m’installer"
Son truc ?  "Les vaches et le lait". Une passion ! Jean-Elie Le Crom l’a chevillée au corps. Alors, à 22 ans, il vient de…
Du maïs semé tous les 50 cm pour réduire l’usage des phytos
Si il est courant de semer son maïs avec un inter-rang de 75 cm, Alex Delamarre et Philippe Briand, entrepreneurs agricoles sur…
L’irrigation : "l’assurance récolte de toute la filière"
Fin des six syndicats locaux qui contribuaient depuis 40 ans au développement de l’irrigation en Bretagne. Place à Breizh…
63% des abattages de porcs en Bretagne aux mains de trois groupes en 2020
En 2020, à partir des données Uniporc Ouest, le nombre de porcins abattus en Bretagne montre une diminution de l’activité. Dans…
Les éleveurs de volailles en colère contre certains distributeurs
La semaine passée la Confédération française de l’aviculture (CFA) dénonçait "l’indifférence des enseignes Carrefour, Casino et…
PCAEA : des nouveautés dans les appels à projets qui viennent d’être ouverts
La Région Bretagne vient de lancer trois appels à projets 2021 du plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations…
Publicité