Aller au contenu principal

GRANDES CULTURES ALIMENTATION / Hausse des prix des cultures bretonnes, le revers de la médaille

Les campagnes de production 2019-2020 et de commercialisation 2020-2021 des productions végétales bretonnes ont été hors normes, la faute aux aléas climatiques. Les prix des cultures de vente flambent mais les producteurs bretons n’en bénéficieront que partiellement alors que les éleveurs sont directement pénalisés par la hausse du prix des aliments, qui s’amplifie ces derniers mois. La structuration de filières de valorisation des approvisionnements locaux en céréales, oléagineux et protéagineux est une piste pour gagner en sérénité côté revenu à plus long terme.

160 euros/tonne : C’est le prix moyen du blé payé aux producteurs bretons au premier semestre de commercialisation

Selon l’enquête de FranceAgriMer auprès de collecteurs, à l’issue du 1er semestre de la campagne de commercialisation 2020-2021, le prix moyen du blé payé aux producteurs bretons flirte avec les 160 €/tonne fin 2020, contre 142 €/t en début de campagne. En juillet prochain, ce prix moyen dépassera-t-il les 169 € atteints à la fin de la campagne de commercialisation de 2018-2019 ? Seulement 1,1 million de tonnes de blé a été collecté en Bretagne au 31 décembre 2020, un volume en repli d’un tiers sur un an, faute de production au rendez-vous. Habituellement, au moins 90 % des volumes de blé sont collectés lors du premier semestre de commercialisation, autant dire que peu de producteurs bretons profiteront intégralement des hausses de prix à venir.

Les chiffres de l'agriculture

80 % du prix des aliments pour les porcs bretons sont imputables aux matières premières d’après Nutrinoë

Les prix des matières premières incorporées dans l’aliment sont bien supérieurs à ceux de l’an dernier, notamment sur le 2nd semestre 2020. Les fabricants d’aliment du bétail ont constaté que le prix du blé en 2020 est resté flirter avec les 200 €/tonne sur la première partie de l’année, avant de se détendre légèrement à l’arrivée de la nouvelle récolte. Néanmoins, il a ensuite entamé au 4e trimestre une ascension quasi-discontinue. Les niveaux des cotations ont dorénavant dépassé largement ceux atteints lors de la campagne 2018-2019.

Les chiffres de l'agriculture

 

Actualités de la filière

À RETENIR DE 2020

La campagne de production 2019-2020 a été compliquée à gérer techniquement pour les producteurs bretons. La sole bretonne a changé de visage au cours de cette campagne. Faute d’autosuffisance bretonne en grains pour nourrir le cheptel, les fabricants bretons s’approvisionnent en matières premières d’origine métropolitaine et internationale. Cela est d’autant plus vrai en 2020, à cause de moissons bretonnes décevantes en céréales qui ont grevé la disponibilité de matière première locale directement valorisable.
Dans le contexte Covid, l’approvisionnement des usines en matières premières a été moins fluide du fait de difficultés logistiques liées notamment à un manque de disponibilités de main d’œuvre pour décharger les bateaux dans les ports notamment. Les surcoûts engendrés pour la fabrication des aliments (achat d’équipement de protection pour les salariés) et de transport ont été source de tension sur les prix des aliments, qui a trouvé un relais avec la hausse du coût de la matière première, les mois suivants.
L’inflation généralisée des prix des grains sur les marchés mondiaux au 2nd semestre 2020 ont impacté directement toutes les catégories d’aliment, malgré leurs différences de composition en matières premières. En effet, le tourteau de soja, importé en grande partie, est utilisé en France majoritairement pour l’alimentation des volailles et des vaches laitières.

LES ENJEUX DE LA FILIÈRE POUR 2021 ET LES ANNÉES SUIVANTES

La recherche de matières premières compétitives amène les fabricants à acheter des grains et des tourteaux au-delà des frontières nationales, depuis l’Amérique du Sud notamment. Or, les fabricants sont aussi confrontés aux attentes sociétales, portée sur l’approvisionnement des usines en matières premières non OGM ou non impactantes en termes de déforestation. Cette garantie pourrait devenir le standard à l’échéance 2025, et ce sous la pression des enseignes de la grande distribution.
En parallèle, des initiatives en faveur de l’amélioration de l’autonomie protéique des élevages est en cours, et plus particulièrement en Bretagne. Le déploiement du Plan protéines dans le cadre du Plan de relance est un nouveau coup de pouce, aux acteurs économiques du territoire de s’en saisir.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
Publicité