Aller au contenu principal

Feu vert pour les centrales photovoltaïques jusqu’à 500 kWc

Le nouvel arrêté tarifaire photovoltaïque a été publié ce vendredi 8 octobre. Le tarif de 9,80 c€/kWh a été validé pour la tranche entre 100 et 500 kWc (500 à 2 500 m2 de panneaux photovoltaïques). Il ouvre la voie à des projets photovoltaïques produisant un chiffre d’affaires de 50 000 à 60 000 € par an en vente totale (injection) d’électricité.

Le nouvel arrêté ouvre la voie à des projets entre 100 et 500 kWc jusqu’à 60 000 € de chiffre d’affaires annuel en injection.


La vente de surplus au même tarif que l’injection

Contrairement aux plus petites unités (inférieures ou égales à 100 kWc), les centrales entre 100 et 500 kWc bénéficient du même tarif que l’injection pour la vente du surplus d’électricité.
Alors qu’en autoconsommation totale, on vise une couverture de 20 % des consommations d’électricité annuelles, la vente de surplus va permettre d’augmenter le taux de couverture vers 40 voire 50 % en fonction des projets.
Un critère d’intégration paysagère est inclus dans l’arrêté pour favoriser les systèmes photovoltaïques intégrés. Pour la première année, la prime d’intégration paysagère est comprise entre 233 et 238 €/kWc.
À noter que seules les installations présentant un bilan carbone inférieur à 550 kg CO2 éq/kWc auront accès au tarif d’achat.
Comme l’arrêté tarifaire de 2017, cet arrêté tarifaire prévoit une évolution tarifaire trimestrielle à la baisse qui dépendra du volume de raccordement des trimestres précédents.

+18% de puissance photovoltaïque installée dans le monde en 2020.

Le déploiement s’accélère, mais cela va-t-il durer ?

Les statistiques d’Enedis sont très claires, il y a eu, durant deux trimestres en 2020, une forte accélération des raccordements de centrales photovoltaïques en injection . En deux trimestres (T1 et T2 2021), près d’un gigawatt (un million de kilowatts) a été raccordé au réseau. Il avait fallu plus de 5 trimestres en 2020-2021 (T4 2019 et les 4 trimestres de 2020) pour obtenir le même volume de raccordement.
Cette accélération n’est pas limitée à la France : 138,2 gigawatts de puissance photovoltaïque ont ainsi été installés en 2020 dans le monde. Par rapport à 2019, cela représente une augmentation de 18 %.

centrales photovoltaïques

Des panneaux moins chers… dont le prix repart à la hausse

Le prix des panneaux et installations photovoltaïques a fortement baissé dans le courant de l’année 2020. C’est un des facteurs qui pourrait expliquer l’accélération des projets photovoltaïques.
Toutefois, comme l’indique le site de référence https ://www.pvxchange.com, le prix des panneaux est reparti à la hausse en 2021. Une hausse de prix qu’on peut notamment attribuer à la reprise économique et aux difficultés logistiques liées au Covid. Cette hausse sera à terme répercutée par les installateurs (lorsque les stocks européens de panneaux seront épuisés), ce qui risque d’impacter le rythme des demandes de raccordement.

 

 

À découvrir : une chaufferie bois dans un élevage de volailles de chair de Trédion (56)

centrales photovoltaïques

Maîtrise des coûts de l’énergie, bien-être animal, confort de travail et réduction de l’empreinte carbone : la SAS Avigreen (Jérémy et Jean-Michel Choquet) a investi dans une chaufferie bois pour alimenter en chaleur les 7 800 m2 de bâtiments d’élevage en volaille de chair.
La SAS Avigreen, la chambre d’agriculture de Bretagne et Golfe du Morbihan-Vannes agglomération vous invitent à une visite de l’installation, une découverte des subventions Fonds Chaleur mobilisables pour ce type de projet et une rencontre avec les organismes d’accompagnement.
Depuis 2021, la chambre d’Agriculture de Bretagne, soutenue par l’Ademe dans le cadre du Plan Bois-Energie Bretagne, est relais bois-énergie pour les projets agricoles en bâtiments d’élevage et vous accompagne dans l’étude et le montage de votre projet.

 
Information : Laurent Somer 07 87 88 70 83 / Sophie Beausire 06 30 99 93 31

 

Contacts : Vos contacts à la chambre d'agriculture :
- Pierre Fily (29) : 06 74 78 39 49
- Hervé Guillemot (35 et 56) : 06 30 69 36 47
- Laurent Somer (22) : 07 87 88 70 83.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité