Aller au contenu principal

"L’agriculture, une chance pour les îles"

Pour lutter contre l’isolement que leur confère ce caractère insulaire, Raia pour Réseau Agricole des Îles Atlantiques, a vu le jour en 2018. Objectif ? Unir ces 16 îles de la façade Atlantique. Car l’agriculture y est essentielle, maintenant des activités, garante d’une suffisance alimentaire et de la singularité des paysages. Et sans volonté des collectivités, l’agriculture y est en danger. Le point avec Georges Birault, son président.

"Globalement, les îles produisent 10 % de la consommation locale", la marge de manœuvre est donc énorme pour cet ingénieur informaticien, reconverti au maraîchage durant les 10 dernières années de sa carrière. Et il suffit que le bateau ne passe pas "comme on l’a vécu avec la Covid au début pour que patatras", image l’habitant de l’île d’Yeu qui dénonce "la mise sous cloche réglementaire des îles". PLU, loi littoral, espaces protégés par Natura 2000 …, rendent l’accès au foncier difficile, induisent spéculation
et l’enfrichement en corollaire et l’impossibilité de voir se construire des bâtiments agricoles et les tunnels de maraîchage. "Deux projets d’installation, l’un sur l’île-aux- Moine, l’autre sur Groix ont capoté l’an passé", se désole-t-il alors que le renouvellement des générations préoccupe. Sur l’île d’Yeu, la bergerie construite "a permis de créer un nouveau lien avec la population outre l’activité économique, les problèmes craints sont avant tout fantasmés".

Toutes les îles partagent les mêmes spécificités en matière agricole observe le réseau RAIA et Georges Birault,  son président.

Permettre l’installation d’infrastructures
Or "l’agriculture est une chance pour les îles", défend cet homme du consensus, encourageant l’implication des collectivités, "sans qui rien ne serait possible". Pour lever cette chape il faut en premier lieu s’attaquer au foncier pour Georges Birault, "bien définir les zones agricoles, qu’elles soient accessibles à l’agriculture et permettent l’installation d’infrastructures". Et avoir
une politique, "Belle-Île y réfléchit au travers de son PAT, plan alimentaire territorial. C'est un outil d'orientation qui permet d'avoir une réflexion sur les filières, comment on met en œuvre les circuits-courts pour la restauration collective". Une priorité selon lui avec des installations à la clé accompagnées par les collectivités pour y répondre si besoin. Dernier des leviers, l’eau, "si on veut du maraîchage sans importer ou forer, il va falloir réfléchir à comment stocker l’eau qui tombe du ciel sans enlaidir"… Autant de sujets sur lesquels Raia construit un plaidoyer et des projets d’amendements pour alléger les contraintes réglementaires qui pèsent sur l’agriculture insulaire au sein du groupe "Sillage".

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
Choucas des tours : que faire pour limiter les dégâts à l’agriculture ?
Cette année encore, les dégâts de choucas des tours sur les semis de maïs sont nombreux. Et les agriculteurs des environs de…
Publicité