Aller au contenu principal

Lait : Laïta mise sur ses marques et poursuit son développement

Succédant à Christian Griner, Fabien Russias, 44 ans, est à la tête de Laïta depuis le 1er juillet dernier. L’occasion, pour la coopérative, de dévoiler sa feuille de route pour les années à venir.

Christian Griner, directeur général du groupe Even, et Fabien Russias, directeur général de Laïta.

Sur les sept directeurs que compte le groupe Even, cinq ont changé depuis 2019". Dernier en date, Fabien Russias vient d’être nommé directeur général de Laïta, sa filiale lait, le 1er juillet dernier. "Jusqu’à présent, je cumulais les deux fonctions", indique Christian Griner, directeur général du groupe Even depuis le départ en retraite de Christian Couilleau, il y a plus d’un an.

 

Ramener de la valeur

Ingénieur agronome, âgé de 44 ans, voilà dix-huit ans que Fabien Russias a intégré le groupe Even, douze ans qu’il siège au comité de direction de Laïta. Alors que la coopérative a connu une progression des litrages collectés de l’ordre de 20 % au moment de la sortie des quotas, l’heure est désormais à la stabilité. "Dans ce nouveau contexte, il nous faut continuer à développer le mix-produit, indique le nouveau directeur général. Avec une ambition immuable au sein de la coopérative : ramener de la valeur au producteur". Pour y parvenir, Laïta mise sur ses produits à marque. "Paysan breton se développe en France, mais aussi à l’international". La fromagerie connaît aussi un beau développement. "Avec 35 000 tonnes par an, notre outil d’emmental de Ploudaniel est déjà presque saturé. Et l’atelier de fromage frais à tartiner Madame Loïk, à Créhen, est en cours d’augmentation de capacité de production". Un fromage qui colle aux attentes d’aujourd’hui, sandwich, snacking, apéritif…, et qui fait même une belle percée en Belgique !

Je reste positif, les perspectives sont bonnes pour début 2022.

Passer des hausses de prix

"On partage les inquiétudes des producteurs", affirme Christian Griner, en évoquant une flambée des charges, à laquelle doit aussi faire face la coopérative. "Néanmoins, je reste positif : les perspectives sont bonnes pour début 2022. Et l’Ouest a le climat pour faire du lait". Reste à faire passer les hausses auprès de la grande distribution, alors que les négociations commerciales viennent d’être lancées. "La loi Egalim 2 devrait nous permettre de sanctuariser le prix de la matière première agricole. Mais qu’en sera-t-il de la couverture de nos propres charges qui, elles aussi, sont en progression ?" L’enjeu est de taille, avec une augmentation des prix qui devra atteindre les 10-12 % pour couvrir l’ensemble des surcoûts.

 

Embaucher

"Aujourd’hui, pratiquement tous les métiers sont en tension". Au sein de la coopérative, l’emploi fait partie des dossiers prioritaires, 90 à 100 offres étant en permanence à pourvoir au sein de Laïta, 200 à 300 au niveau du groupe. "Il nous faut d’abord fidéliser nos salariés", indique Christian Griner, qui mise sur la formation, l’amélioration des conditions de travail, de la sécurité… "Pour les recrutements, on accueille des profils plus divers. Et on se fait connaître, en intervenant dans les écoles, les salons, les job datings…".

 

Du lait infantile pour les maternités

Ayant nécessité un investissement de 22 millions d’euros, la nouvelle ligne de flacons de nutrition spécialisée est entrée en production il y a un an.

Spécialiste des produits de nutrition complexe depuis trente ans, Laïta vient de lancer une nouvelle ligne de production sur le site de Ploudaniel (29). Si l’entreprise était déjà présente sur le segment de la nutrition infantile, avec des conditionnements de 100, 125 et 200 ml, sa nouvelle ligne, d’une capacité de 30 millions d’unités par an, lui offre désormais la possibilité d’accéder au marché des maternités, avec des nourettes, ces mini-biberons de lait maternisé, d’une contenance de 70 ou 90 ml. Ayant nécessité un investissement de 22 millions d’euros, elle se compose d’un module de stérilisation, d’une unité de conditionnement aseptique et d’un sur-conditionnement. "Le site de Ploudaniel est aussi agréé pour l’exportation de lait infantile liquide vers la Chine, indique Fabien Russias. Et nos produits sont distribués dans plus de 50 pays". Ces nouveaux formats permettent aussi à Laïta de se positionner sur la nutrition sportive et les produits très concentrés de la nutrition clinique.

 

Laïta en quelques chiffres

- 2 660 exploitations dans le Grand Ouest et 3 020 salariés
- 1,5 milliard de litres de lait collectés
- 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires. France : 66 %, Union européenne : 22 %, grand export :12 %
- 7 sites industriels
- 5 filiales en Europe
- 4 grands marchés : produits de grande consommation, nutrition santé, ingrédients laitiers, aliments jeunes mammifères. Avec des clients dans plus de 110 pays.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité