Aller au contenu principal

Le Ceta (Canada)

canada

Population : 37,6 millions d’habitants.
Echéances : Le Ceta est entré en vigueur provisoirement en 2017. L’accord doit ensuite être ratifié par l’ensemble des États membres de l’UE, ce que les députés français ont fait en juillet 2019.
Contexte : Hasard du calendrier, la ratification du Ceta en France est intervenue à la suite des États généraux de l’alimentation. Face à des droits de douane ramenés à zéro pour 92 % des produits agricoles et agroalimentaires, le monde agricole a vivement critiqué la concurrence déloyale accrue et les risques sanitaires potentiels. Protégés par un système de gestion de l’offre au Canada, la viande de poulet et de dinde, les œufs et ovoproduits sont entièrement exclus de l’accord.
A l’importation :  Certains produits agricoles et agroalimentaires considérés comme "sensibles" auront des droits de douane nuls dans la limite d’un certain volume annuel, appelé contingent. L’UE a identifié les produits sensibles suivants : le bœuf (contingent de 67 950 t), le porc (75 000 t), le blé tendre (100 000 t) et le maïs doux (8 000 t). Pour le secteur de l’élevage, les contingents représentent respectivement 0,6 % et 0,4 % de la consommation intérieure de l’UE en bœuf et en porc et concerneront principalement des morceaux précis à forte valeur ajoutée (comme l’aloyau pour la viande bovine).
A l’exportation :  Côté canadien, le régime de produits "sensibles" concerne les produits laitiers. L’UE pourra ainsi exporter des fromages à droit de douane nul dans la limite d’un contingent annuel de 18 500 t. Cela correspond à un doublement des volumes actuels de fromages importés par le Canada et à environ 4 % de la consommation intérieure. La poudre de lait reste taxée à 204 %.
Et pour la Bretagne ? Avec 1,2 million d’euros, le chiffre d’affaires breton des exportations de produits laitiers et fromages vers le Canada représente 2,1 % de la valeur des exportations nationales en 2019. La région est sur une dynamique favorable puisque, en deux ans, depuis l’entrée en vigueur provisoire du Ceta en 2017, elle a multiplié ses ventes par 6,5 !


 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

Le cidre fermier brut du Val de la Chèvre médaillé d’argent
Lors de la 6e édition du concours régional annuel de la maison cidricole de Bretagne organisée les 14 et 15 juin, le cidre…
À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Publicité