Aller au contenu principal

Le Prix conforme aux EGA : un outil à disposition des producteurs pour évaluer le prix du lait

Élaboré par la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL) en fin d’année 2020, l’outil "prix conforme aux EGA" a pour but d’évaluer le prix du lait payé par les différentes laiteries tout en tenant compte des spécificités de leurs mix produits et des indicateurs de marché et avec une application pleine et entière des États Généraux de l’Alimentation (EGA) sur les produits de grande consommation vendus en France. Ainsi, les producteurs ont à leur disposition un outil leur permettant de prendre du recul sur leur prix, tout en ayant des arguments de négociation à apporter à leur entreprise.

© Pixabay

Exprimé en euros pour 1000 litres pour un prix de base (prix A pour un lait à 38 g de matières grasses et 32 g de matières protéiques), le "prix conforme" permet d’évaluer les gains, en euros, apportés par l’application des États Généraux de l’Alimentation. Il est calculé d’après différents éléments :

Le "mix produit" de chaque entreprise laitière, soit les diverses destinations du lait collecté : marché national ou export, produits de grande consommation ou industriels.
Trois indicateurs interprofessionnels validés et publiés par le Cniel (Centre national interprofessionnel de l’économie Laitière) :
- Le prix de revient en élevage laitier, fixé à 388 €/1000 l pour l’année 2021 et faisant écho à la valorisation du lait sur le marché intérieur.
- Le prix du lait allemand, pu-blié mensuellement et faisant écho à la valorisation des produits de grande consommation sur le marché export.
- La valorisation beurre/poudre, publiée mensuellement et faisant écho à la valorisation des produits industriels sur le marché export.

prix du lait

Il manque en moyenne 15 E

En appliquant cette méthode aux entreprises de l’Ouest sur le premier semestre 2021, on constate que globalement il manque en moyenne 15 € (10 à 25 € selon les entreprises) sur le prix payé aux producteurs. Ce constat démontre que les EGA n’ont pas été entièrement respectés par les transformateurs et les distributeurs notamment par la prise en compte dans les négociations de l’indicateur coût de production.
"Depuis plusieurs années, nous demandons de la transparence dans les modalités de fixation du prix du lait. La loi EGA, qui va être complétée les prochains mois, oblige les industriels à cette transparence et à la construction du prix en marche avant. Cet outil syndical du prix conforme nous permet de savoir si elle est respectée. Nous devons tous nous en saisir dans les OP et dans les coopératives pour enfin faire redescendre aux éleveurs la valeur qui leur est due", explique Marie-Andrée Luherne, présidente de la section laitière de la FRSEA Ouest.

prix du lait

Le prix de revient

Le prix de revient est la recette laitière nécessaire pour couvrir l’ensemble des coûts de production de l’atelier lait une fois les coproduits et aides déduits. Comme prévu dans le plan de filière "France Terre de Lait", le Cniel a construit son observatoire des coûts de production à partir de son propre échantillon. Concrètement, il s’agit d’une remontée de  données de différents centres de gestion et organismes de conseil en élevage avec lesquels le Cniel a signé des conventions. Cet indicateur est désormais reconnu par l’Europe et il sera actualisé chaque automne sur la base des dernières données disponibles.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Les producteurs de lait exigent des hausses de prix
Alors que les négociations commerciales avec la grande distribution battent leur plein, les producteurs de lait sont venus…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
L'élevage aux abois, étranglé par l’absence de prix et l’envol des charges
Beaucoup de jeunes installés. Après le rassemblement de plus de 300 producteurs de porcs jeudi, pour demander des aides d’urgence…
Publicité