Aller au contenu principal

Le Tour de France fédère les agriculteurs du canton de Landerneau

L’arrivée de la première étape du Tour de France est annoncée cette année à Landerneau ? Aussitôt, une poignée d’agriculteurs se saisissent de l’opportunité pour relancer une dynamique cantonale, tant du côté de la FDSEA que des JA. Et c’est ensemble que samedi prochain, ils assureront la promotion de leur métier et du Manger français.  

"Il aura suffi de 2-3 coups de fil". Quand ils apprennent que l’arrivée du Tour de France aura finalement lieu à Landerneau, à deux pas de chez eux, les agriculteurs du canton ne sont pas longs à se mobiliser. Un groupe d’une quinzaine de personnes se fédère rapidement autour de la FDSEA et des JA. Et les réunions s’enchaînent. "Nous voulions occuper le terrain à notre façon et faire parler d’agriculture, explique Jacques Guillou, l’une des chevilles ouvrières du projet. Mais pour imaginer notre projet, il a fallu tenir compte des contraintes sanitaires, liées au Covid, et des contraintes de sécurité, inhérentes au Tour".

A 1 km de l’arrivée

Leur choix s’arrête sur une parcelle appartenant à Raymond Marrec, agriculteur à Dirinon, et distante d’un kilomètre seulement de l’arrivée, une proximité qui devrait drainer une foule importante. "Le jour J, il y aura du monde dès 9h30, estiment les organisateurs. Le Tour de France féminin gravira trois fois la côte de la Fosse aux loups. Puis nous verrons passer la caravane publicitaire, avant les coureurs du Tour de France, entre 17h et 17h30".

Pour attirer les visiteurs, les agriculteurs vont utiliser un immense drapeau breton. Imaginé par Res'agri Brest, il flottera au vent, avec un cycliste et son vélo, aux roues ornées d’un triskell breton. Tout au long de la journée, ils proposeront un casse-croûte buvette, avec une vente à emporter mettant l’accent sur le Manger français, un sujet que défendent FDSEA et JA depuis plusieurs années.

"Nous allons aussi mettre sur pied différentes animations", détaille Jacques Guillou, en citant des démonstrations de chiens de troupeau sur des lots d’oies, une mini-ferme, avec une chèvre, une vache et une brebis accompagnées de leurs petits. Et cerise sur le gâteau, trois entreprises de travaux agricoles ont été sollicitées. "Elle viendront avec leur plus gros tracteur, et proposeront un petit tour dans le champ". Succès garanti auprès des petits… et des plus grands !

Des animations pour petits et grands

Pour assurer la promotion l’agriculture, un élément important de l’économie finistérienne, un plateau à paille, imaginé par Res'agri Brest, a été installé sur l’esplanade du Family dès le début de la semaine. Au-dessus du logo "champions bretons", y figurent d’immenses maillots du Tour de France, blanc, jaune, vert et à pois, associés aux différentes productions agricoles locales, lait, céréales, légumes et fruits. "Le plateau sera remonté le samedi matin dans le champ où se dérouleront nos animations, indique Jacques Guillou. Et un plateau à paille identique aura salué le départ des coureurs, à proximité du pont de l’Iroise".

S’ils sont une quinzaines d’agriculteurs à préparer ces animations, ils seront entre 30 et 40 bénévoles le jour J. "Nous voulons promouvoir nos métiers et les produits locaux. Mais aussi profiter du Tour de France pour aider les agriculteurs à se changer les idées, à sortir de la morosité actuelle, engendrée à la fois par la crise Covid et une conjoncture qui n’est pas bonne".

Une fresque à Pleyben

Comme elle l’avait déjà fait en 2018, la FDSEA participe, cette année encore, au concours Les agriculteurs aiment le Tour, organisé par la FNSEA et ASO, organisateur du Tour de France. Mobilisés depuis quelques temps déjà, les agriculteurs des cantons de Pleyben et Châteauneuf ont imaginé une immense fresque, sur le thème imposé de la chaîne. Le visuel, de 80 m sur 50, représentera un vélo. Et la chaîne sera constituée de 6 ensembles tracteur + remorque en mouvement, qui figureront les principales productions du département, lait, porc, volailles et légumes. Des drapeaux porteront quelques mots-clés, économie, alimentation et emploi, avec le slogan "la chaîne des agris du 29, organisée pour vous nourrir".

 

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité