Aller au contenu principal

Les chefs de culture sous serre se forment à l'Iréo

A compter de la rentrée prochaine, l'Iréo de Lesneven étoffe l'offre de ses formations pour adultes, avec un BTS horticole chef de culture sous serre.

De gauche à droite : Paul Lavanant, responsable de la formation chef de culture sous serre, et René Abgrall, directeur de l'Iréo de Lesneven.
De gauche à droite : Paul Lavanant, responsable de la formation chef de culture sous serre, et René Abgrall, directeur de l'Iréo de Lesneven.
© TERRA
"Dans le Finistère, le parc de serres s'est fortement développé ces 10 dernières années, grâce à la création de nouvelles entreprises mais aussi à l'augmentation de la taille des entreprises existantes", explique Paul Lavanant, formateur à l'Iréo de Lesneven. Constatant qu'ils étaient de plus en plus nombreux à devoir recruter un chef de culture pour les épauler au quotidien, les serristes ont fait une demande de financement d'une formation pour adultes auprès du conseil régional. "Nous avons répondu à un appel à projets et nous avons été retenus", se félicite René Abgrall, directeur de l'Iréo de Lesneven.
A compter de la rentrée prochaine, l'établissement proposera donc une nouvelle formation, un BTS horticole, ouvert aux titulaires d'un diplôme de niveau IV, Bac, BTA ou personnes justifiant de trois années d'expérience professionnelle, et aux titulaires d'un BTS recherchant une double compétence. "Les demandeurs d'emploi pourront bénéficier d'une prise en charge par le conseil régional", indique Paul Lavanant. Huit places leur seront réservées. Viendront s'y ajouter des salariés d'exploitation souhaitant évoluer dans leur métier. "Ils pourront bénéficier d'un CIF, un Congé individuel de formation".
Destinée à de futurs chefs de culture en production de tomates, fraises, fleurs coupées, plantes fleuries…, la formation se déroulera sur une année, alternant cours théoriques à l'Iréo et stages en entreprises. "Les stagiaires devront acquérir des compétences au niveau de la plante, mais aussi sur l'organisation du travail et la gestion des ressources humaines, ainsi que sur la gestion technico-économique de l'outil, puisqu'ils devront épauler le chef d'entreprise sur l'ensemble de ces sujets", détaille Paul Lavanant. C'est donc un programme copieux qui les attend. "Nous privilégierons des candidats fortement motivés et qui ont déjà un projet professionnel".
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité