Aller au contenu principal

Les rhododendrons en fleurs enchantent les allées de Trévarez

Après les camélias, c’est désormais la pleine saison de floraison des rhododendrons au domaine de Trévarez, à Saint-Goazec (29). Labellisé "collection nationale", le parc abrite plus de 600 variétés, que vous pourrez découvrir au gré des différentes animations proposées jusqu’au 16 mai.

 

À Trévarez aussi, le covid joue les trouble-fêtes ! "Mais si le château et les écuries restent pour le moment fermés, nous avons pu ouvrir le parc dès le 20 février", se félicite Yann Le Boulanger, le directeur du site. "Un vrai soulagement de revoir nos visiteurs", reconnaît Pascale Quéré. Des visiteurs qui ont répondu présents, ravis de découvrir le parc si tôt en saison, l’ouverture s’effectuant habituellement un mois plus tard.
Après la saison du camélia, place maintenant au rhododendron, mis à l’honneur depuis le 17 avril et jusqu’au 16 mai. "Labellisé collection nationale spécialisée depuis 1992, Trévarez compte plus de 600 variétés de rhododendrons, principalement à l’est du parc, explique la chargée des évènements du domaine. Les floraisons s’étageant sur une large période, nous avons voulu proposer des animations sur cinq dimanches".

rhododendrons en fleurs

Les rendez-vous du dimanche

Après une visite botanique le 18 avril et les conseils des jardiniers de Trévarez le dimanche suivant, c’est sous la houlette de Pascal Vieu, gestionnaire des collections du parc que, le 2 mai, vous pourrez vous éloigner du château, emprunter des chemins ombragés et découvrir, au détour des allées et des massifs, les parfums, les couleurs et les spécificités des floraisons du moment.
Le 9 mai, les variétés de rocaille seront à l’honneur. Et toutes les 30 minutes, des ateliers, animés par des spécialistes, répondront à toutes les questions que l’on se pose au moment d’implanter un rhodo ou une azalée : à quelle période planter, quand tailler, quels engrais prévoir…
Le 16 mai, en partenariat avec la société bretonne du rhododendron, place au vide-collection, un moment attendu par les passionnés ! "C’est l’occasion de dénicher, pour quelques euros seulement, des variétés exceptionnelles, très peu diffusées, indique Pascale Quéré. Un moment à ne pas rater !"

 

Des animations pour tous

Pour mieux faire connaître sa magnifique collection, Trévarez a concocté, durant un mois, de nombreuses animations à destination de différents publics, qu’il soit connaisseur ou simple curieux. Ainsi, les familles peuvent s’essayer au semis d’azalée et repartir avec leur future plante. Présents dans le parc, les médiateurs proposent une balade au coeur du parc en fleurs pour découvrir l’histoire du rhododendron, avec à la clé de multiples anecdotes historiques et culturelles. "Pour cause de covid, toutes les animations sont limitées à cinq participants ou deux familles, précise Yann Le Boulanger. Mieux vaut donc réserver avant de venir".
Une fois la saison des rhododendrons terminée, le parc restera ouvert aux visites. "Trois expo-photos y ont été installées. Et à l’extérieur du château, un point info permet aux médiateurs de raconter son histoire, de montrer des photos de l’intérieur et de répondre aux questions des visiteurs". Avant une ouverture du château et des écuries que tous, salariés comme visiteurs, espèrent la plus rapide possible...

rhododendrons en fleurs

Pratique : Domaine de Trévarez à Saint-Goazec (29). Ouvert tous les jours de 13h30 à 18h30. Moins de 7 ans : gratuit. Tarif réduit : de 1 à 3,5 €. Plein tarif : 5 € + 1 € pour les visites accompagnées (réservation conseillée au 02 98 26 82 79). Retrouvez le programme détaillé sur cdp29.fr

 

Un parc ouvert à tous... ou presque

En mars, les animations consacrées au camélia avaient connu un beau succès. Malgré le confinement, le domaine de Trévarez a donc fait le choix de maintenir celles consacrées au rhododendron. Et bien lui en a pris puisque dès l’ouverture, le 17 avril dernier, il lui a été possible, comme pour tous les parcs et jardins, d’accueillir les visiteurs du Finistère, au-delà de la limite des 10 km, et avec une tolérance de 30 km pour les départements voisins, à condition de ne pas oublier de cocher la 6e case de l’attestation, "achats, établissements culturels et lieux de culte".

 

rhododendrons en fleurs
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité