Aller au contenu principal

À Ménez Meur, un espace test pour s’essayer au métier d’agriculteur

Le PNRA, le parc naturel régional d’Armorique disposait d’une vingtaine d’hectares sur son exploitation de Ménez Meur, à Hanvec (29). Pour apporter sa pierre à l’installation en agriculture, il a fait le choix d’ouvrir un espace-test, un lieu où jeunes et un peu moins jeunes peuvent expérimenter leur projet avant de se lancer.

Le 16 avril dernier, le PNRA, le parc naturel régional d’Armorique et ses partenaires ont présenté les deux candidats retenus sur l’espace test de Ménez Meur.

"Nous préférons installer des jeunes que voir s’installer les friches". Parce qu’il est plus difficile pour les jeunes non issus du milieu agricole de franchir le pas, le PNRA, le parc naturel régional d’Armorique a lancé, il y a quelques temps, l’idée d’un espace-test. "Nous disposions d’une vingtaine d’hectares sur la ferme du domaine de Ménez Meur, à Hanvec, relate Thibaut Thierry, directeur du développement. Pourquoi ne pas créer un endroit où ils peuvent venir faire leurs premières armes, histoire de valider ou non leur projet ?". Avec deux spécificités : l’espace-test sera réservé à l’élevage, une première en Bretagne, et de préférence avec des races locales.

 

De la viande d'agneau Landes de Bretagne

Un appel à candidatures, à l’automne dernier, retient l’attention de Sandrine Le Pinsec, 46 ans. Après un début de carrière dans le monde hospitalier, elle a entamé une reconversion vers l’agriculture il y a 13 ans. Et BPA élevage/berger en poche, elle a multiplié les saisons de berger transhumant à la montagne avant d’avoir envie d’élever son propre troupeau. "Mais je n’étais pas très confiante". En mettant à sa disposition foncier, matériel et appui technique grâce à des partenariats avec la chambre d’agriculture, le Gab ou le Civam, l’espace-test va lui permettre de s’essayer à son nouveau métier.
"Nous allons aussi lui assurer un hébergement juridique et un appui administratif et comptable, indique Cécile Lemaître, co-gérante de la coopérative d’activités et d’emploi Chrysalide. Et l’accompagner dans l’acquisition de compétences entrepreneuriales, sur les volets financier, commercial, marketing, gestion d’entreprise…".
De quoi rassurer Sandrine qui vient tout jute de recevoir son troupeau, 60 brebis Landes de Bretagne et 50 agneaux, qu’elle élèvera en bio. "C’est une race capable de valoriser les ressources endémiques des Monts d’Arrée", détaille l’éleveuse, qui disposera de prairies mais aussi de landes et de bois pâturables pour les nourrir et d’un bâtiment pour les agnelages. Et qui prospecte déjà particuliers, bouchers ou magasins bio pour écouler la viande de ses agneaux. "C’est une race à croissance lente, 8 mois à un an contre quatre mois seulement pour l’agneau de Sisteron". À terme, son objectif est de monter à 200 mères. "Et nous allons l’aider à trouver du foncier, en sollicitant les élus des communes du Parc", rajoute Sylvain Le Treust, vice-président, et éleveur de Black angus à Saint Rivoal.

Nous allons l’aider à trouver du foncier, en sollicitant les élus des communes du Parc.

Poules pondeuses et abeilles

À l’automne, une fois bouclé son BPREA, Arnaud Dispagne rejoindra, lui aussi, l’espace test. Après une dizaine d’années dans le diagnostic pollution, l’ingénieur de 36 ans a souhaité changer de voie et se diriger vers l’élevage. "C’est le bon moment ! Des fermes se libèrent. Le consommateur est à la recherche de produits de qualité". À Ménez Meur, il va se lancer sur un hectare avec 200 poules pondeuses et disposera de clairières pour une dizaine d’essaims, l’espace test lui donnant le temps d’augmenter par division son cheptel d’abeilles noires et de trouver des débouchés en vente directe. "Tous les ans, le parc de Ménez Meur reçoit 35 000 visiteurs, indique Thibaut Thierry. On pourrait imaginer une boutique, permettant d’écouler ce qui est produit sur place".

installation en agriculture
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité