Aller au contenu principal

QUIZ
Etes-vous incollables sur la biosécurité en élevage de porc ?

  1. Un référent biosécurité peut-il être référent pour plusieurs élevages ?
  2. Un référent peut-il être salarié d’un groupement d’employeurs (petits élevages) ou d’une coopérative ?  
  3. La dérogation pour ne pas assister à la formation biosécurité pour un engraisseur bande unique est-elle valable pour un post-sevreur bande unique ?
  4. Si l’éleveur fournit juste une cotte jetable et des pédisacs pour les visiteurs, peuvent-ils garder leurs propres vêtements en-dessous ?
  5.  Un chien qui ne sort pas de la zone d’élevage en élevage bâtiments peut-il être autorisé ?
  6. Dans un élevage entièrement clôturé, est-ce que les brebis qui broutent l’herbe autour des bâtiments et qui ne sortent jamais de la clôture peuvent être acceptées ?
  7. Le parking peut-il être en Zone Professionnelle si nécessaire ?
  8. Si la zone professionnelle est entièrement clôturée avec une barrière d’entrée fermée, la délimitation de la zone d’élevage peut-elle être "allégée" avec une chaîne ou un ruban de chantier ?
  9. Le quai peut-il être partagé avec les bovins avec lavage/désinfection à chaque départ ?
  10. Peut-on aller sur l’aire d’équarrissage en tenue d’élevage avec seulement un changement de chaussures ?
  11. Des véhicules extérieurs peuvent-ils pénétrer en zone d’élevage après avoir été nettoyés-désinfectés ?
  12. Peut-il y avoir une tolérance pour une quarantaine non complètement isolée du reste de l’élevage au niveau des préfosses et /ou combles ?
  13. Peut-il y avoir une tolérance pour une quarantaine avec un couloir d’accès qui communique avec le reste de l’élevage ?
  14. Les cochettes d’autorenouvellement qui sont engraissées sur un autre site d’exploitation mais de même statut sanitaire doivent-elles obligatoirement passer par une quarantaine ?

Pour éviter toute confusion, l’IFIP a mis en place un système de FAQ, vous pouvez retrouver l’ensemble du document sur le site biosecurite.ifip.asso.fr

 

Réponses :
1. Oui s’il travaille sur chaque site ; 2. Oui ; 3. Oui ; 4. Oui ; 5. Non seuls les chiens de travail sont autorisés dans la zone d’élevage. A priori, en élevage en bâtiment, la présence d’un chien de travail n’est pas utile ; 6. Non ; 7. Oui ; 8. Non ; 9. Oui ; 10. Non si l’éleveur va à son aire d’équarissage, il doit mettre une tenue dédiée (cotte et chaussures) et s’il doit revenir en zone d’élevage il doit repasser par un sas sanitaire pour remettre la tenue d’élevage ; 11. Oui ; 12. Non ; 13. Oui si la quarantaine est étanche (préfosse et comble) et si le couloir d’accès est nettoyé et désinfecté après le passage des reproducteurs livrés ; 14. oui

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Les agriculteurs mettent ‡ l'honneur le Tour de France et leur territoire
C'est un événement majeur pour tous les territoires qu'il traverse. Et cette année la Bretagne a été gâtée en accueillant même le…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Pour un soutien différencié à l’agriculture biologique

De plus en plus de jeunes entrent dans le métier avec un projet en agriculture biologique (30 % en 2020 en Bretagne). Ce…

Publicité