Aller au contenu principal

Se faire remplacer, un droit, une nécessité

Lors de son assemblée générale du 1er juin, Ille et Vilaine remplacement a dressé un bilan plutôt positif de l'année 2009. Entre la trentaine d'associations locales et le service départemental, tous les agriculteurs peuvent faire appel à un agent de remplacement.

Pascale Martin, animatrice, et Dominique Trubert, président d'Ille et Vilaine remplacement.
Pascale Martin, animatrice, et Dominique Trubert, président d'Ille et Vilaine remplacement.
© Cécile Julien

Même en période de crise, le remplacement est un investissement à ne pas négliger. Accident, maladie, formation ou juste envie de souffler, il y a de nombreuses raisons de faire appel à un agent de remplacement. Ce n'est pas la fédération "Ille et Vilaine remplacement" qui dira le contraire. "C'est dans cet esprit que nous poursuivons nos travaux avec les JA pour que les futurs installés intègrent le remplacement dans leur organisation de travail", souligne Dominique Trubert, le président de la fédération des associations de remplacement.

Hausse d'activité en 2009

En 2009, les 32 associations locales ont effectué 221.545 heures de remplacement, un chiffre en hausse de 5% par rapport à l'année précédente. 140 personnes ont fait appel au remplacement pour aller se former. "Ils bénéficient d'une aide Casdar, précise Dominique Trubert. Cette enveloppe est toutefois insuffisante pour satisfaire toutes les demandes". 138 salariés équivalent temps plein ont effectué les remplacements, soit 7 ETP de plus qu'en 2009. Plus de 3.300 agriculteurs adhèrent à une association locale. Néanmoins, les difficultés conjoncturelles se font sentir et le nombre d'heures réalisées sur le 1er trimestre 2010 fléchit.

En parallèle au travail des associations locales, il existe un service départemental "pour que tous les agriculteurs aient accès au remplacement". Ce service a assuré plus de 11.100 heures de remplacement, un chiffre également en hausse de 5% par rapport à 2009.

Que ce soit au niveau local comme au niveau départemental, la gestion des variations d'heures est souvent délicate. D'autant plus quand les structures ont fait le choix de CDI à temps plein pour pérenniser l'emploi. Se pose également la question du coût. "Chaque association doit bien calculer le prix de revient de l'heure, conseille Martine Martin, secrétaire de "Ille et Vilaine remplacement". Il en va de la durabilité de la structure". Face aux nouvelles législations (complémentaire santé obligatoire pour les salariés, nouvelles règles d'exonérations pour les travailleurs occasionnels…), Ille et Vilaine remplacement va organiser des réunions locales d'échanges et d'informations.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Elle installe son élevage de brebis laitières sur Ouessant
Elle rêvait de vivre et de travailler sur son île. Un voyage en Mongolie lui a donné l’idée de son métier. Un appel à candidature…
La bio à grande échelle : utopie ou réalité ?
Alors que s'est tenu cette semaine le Congrès mondial de la bio à Rennes, se pose la question de la faisabilité du changement d’…
Les 28 et 29 août, Agrifête vous donne rendez-vous à Saint-Vougay

Les bonhommes de paille ont fleuri un peu partout dans le département, annonçant qu’après une année d’interruption pour cause…

À quelques jours de l'ouverture, l'effervescence gagne le Space
A l'heure ou l'élevage devient une question de société, le retour du Space en présentiel, du 14 au 16 septembre, est d'autant…
Au Space, les élèves du Nivot s’occupent des Normandes

Cette année, le Space servira de cadre au concours national de la race Normande, pour lequel 85 animaux ont été sélectionnés.…

Julien Denormandie, un ministre de l’Agriculture en immersion au Space
Loin des visites officielles qui se font parfois au pas de course, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, a inauguré…
Publicité