Aller au contenu principal

"Tous les feux sont au vert pour le développement de l'agroforesterie"

Quels sont les enjeux de l’agroforesterie en Bretagne ? Questions posées à Gaëtan Le Seyec, président du groupe de travail Territoires et élu référent sur le thème de l’Agroforesterie à la chambre d’agriculture de Bretagne.

Gaëtan Le Seyec, élu référent de l’Agroforesterie à la chambre ’agriculture de Bretagne et à l'APCA.

En quoi líagroforesterie est-elle une pratique agro-Ècologique ?

Gaëtan Le Seyec. L’agroforesterie sous ses formes diverses (haies, alignement d’arbres…) répond amplement aux principes de l’agro-écologie. Elle joue un rôle central dans la reconquête de la qualité de l’eau, dans la conservation des sols et de la biodiversité. Mais, elle permet aussi de produire du bois d’œuvre et du carbone, ce qui apporte une valeur économique à tout système agroforestier.

Comment voyez-vous le développement de l'agroforesterie en Bretagne ?

G.L.S. La région Bretagne mène depuis de nombreuses années une politique incitative au développement de l’agroforesterie (plantation de haies) à travers le programme Breizh Bocage. Le monde agricole évolue en même temps que notre paysage bocager. Le maintien du bocage qui est devenu réglementé (PLU, BCAE 7) va de pair avec ces mutations. De plus, le Plan de relance viendra renforcer le programme Breizh Bocage pendant deux ans. Tous les feux sont au vert pour le développement d’agroforesterie en Bretagne.

Quelles sont pour l’agriculteur les opportunités liées à l’agroforesterie ?

G.L.S. Au-delà des aides à la plantation, les valorisations du bois d’entretien des haies et des arbres (énergie, litière animale, BRF…) doivent être développées. Plusieurs pistes de valorisation existent pour attribuer une valeur à nos haies. Le projet Carbocage permet de certifier le carbone stocké dans les haies avec une méthode reconnue par le Label bas Carbone. Ainsi, il sera possible de monnayer nos unités carbones auprès d’entreprises. D’autre part, des filières locales de type SCIC permettent aux agriculteurs d’entretenir leur haie et de produire du bois énergie à destination de chaufferie en collectivité. Elles mettent en place une démarche de labellisation (Label Haie) qui garantit la gestion durable des haies. Enfin, les agriculteurs engagés dans le développement de l’agroforesterie sur leur exploitation pourront s’inscrire dans les démarches PSE (paiement pour Services Environnementaux). Pour répondre à ces enjeux, la Crab a inscrit dans sa stratégie l’accompagnement des agriculteurs et des territoires (PCAET) dans la valorisation énergétique du bois et du carbone stocké ainsi que la conduite de projets de plantations intra-parcellaires dans un cadre expérimental.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité