Aller au contenu principal

Un "camembert" made in BZH à La Bazouge-du-Désert

La P'tite ferme du Latay, à La Bazouge-du-Désert est un exemple de reconversion et de diversification réussies. Depuis 2018, Marie-Edith Larcher a rejoint son mari, Joël, sur l'exploitation pour créer son atelier de transformation. Elle fabrique depuis, camembert, tomme, fromage frais et fromage blanc.

Le camembert de la P'tite ferme du Latay a reçu une médaille d'argent au concours Fromaniac.

Rien ne prédestinait Marie-Edith à devenir fromagère. Et pourtant... "Je travaillais comme expert comptable dans une entreprise de meuble, qui a fermé en 2016. J'avais 53 ans et me suis retrouvée sans emploi. C'était l'occasion de repenser un projet de vie et professionnel", explique Marie-Edith Larcher à l'occasion d'une visite organisée par le conseil régional, en présence d'Olivier Allain, vice-président, Evelyne Gautier Le Bail, conseillère régionale et Joseph Boivent, maire de La Bazouge-du-Désert.
"Je ne connaissais rien au fromage", concède Marie-Edith. Alors, en 2017, elle entame une formation dans les Alpes de Haute Provence. Son projet initial ? Fabriquer de la mozarella bretonne. Le couple achète quelques bufflones, mais l'expérience s'averera compliqueé. "Ce sont des animaux très peureux, et si elles ne sont pas décidées, elles retiennent leur lait". Alors pourquoi ne pas utiliser la ressource présente sur l'exploitation ? À savoir, une partie du lait produit par les 60 vaches laitières de race Prim'Holstein et Normande.

camembert made in BZH

Deux médailles d'argent à Fromaniac

"Le lait va directement du pie à ma cuve", sourit Marie-Edith, qui se lance donc, en 2018, dans la fabrication de camembert, tomme, fromage frais et fromage blanc. Et le succès ne se fait pas attendre. En 2019, alors qu'elle participe au concours national Fromaniac, "sans en avoir parlé à personne", elle reçoit deux médailles d'argent, l'une pour son camembert, l'autre pour son fromage blanc. "Un véritable coup de booste", pour son activité.
Aujourd'hui, elle transforme chaque année, entre 20 et 25 000 l de lait, soit environ 500 l par semaine. 70 % des ventes sont réalisées au magasin à la ferme, qui est ouvert le vendredi de 16h à 19h. Ses produits sont également disponibles chez un revendeur sur le marché de Fougères dans des magasins de producteurs et chez des fromagers à Brest et Paris. "Alors qu'en Bretagne, on estime aujourd'hui à 3 000 le nombre d'agriculteurs transformant tout ou partie de leur production à la ferme, cette exploitation est un exemple de la volonté de la Région d'encourager la création de valeur ajoutée, pour et par les agriculteurs, gâce à la transformation directe", se réjouit Olivier Allain, vice-président du conseil régional.
Pour cet atelier de transformation, l'investissement total se chiffrait à hauteur de 90 000 euros. Marie-Edith a pu bénéficier d'une aide de près de 19 000 euros (10 000 euros du Feader et 8 800 euros de la Région).
Enfin, côté élevage, les 60 vaches sont nourries principalement à l'herbe et l'hiver avec un peu de maïs complété de luzerne, foin et concentrés sans OGM. L'exploitation à également souscrit en 2019 une MAEC d'une durée de cinq ans pour laquelle elle est soutenue à hauteur de 50 000 euros (évolution vers 12 % de maïs et 70 % d'herbe dans la SAU).

camembert made in BZH

Pratique : Pour en savoir plus, retrouvez la P'tite ferme du Latay sur Facebook : https ://www.facebook.com/laptitefermedulatay

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité