Aller au contenu principal

Agents d’élevage porcin : former des personnes en reconversion

Ils sont nombreux, chaque année, à franchir le pas de la reconversion professionnelle. Et, pourquoi pas dans l'agriculture ?

Aurore, salariée de Solutis-Emploi en temps partagé sur deux exploitations.

Dans un paysage agricole en pénurie de main-d’œuvre, ces nouveaux profils, désireux de s’investir dans nos métiers "en tension", sont les bienvenus. Mais au-delà de la motivation, un minimum de formation s’impose.
Le 25 janvier prochain, une Action de Formation Conventionnée (AFC) "Agent d’élevage porcin" va démarrer au CFPPA du Gros Chêne à Pontivy.

 

Un collectif au service de la profession

Il s’agit d’un dispositif de quatre mois, soutenu par plusieurs organisations du territoire à destination de la profession agricole. Une AFC, c’est avant tout un dispositif porté par Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi. Viennent se greffer à cette action la chambre régionale d’agriculture pour la partie ingénierie de formation, l’Anefa qui gère la partie promotion et mise en relation des candidats potentiels, le CFPPA qui s’occupe de la partie apports d’enseignements théoriques et Seremor-Solutis Emploi qui s’occupe de trouver aux stagiaires des adhérents pouvant les accueillir en formation pratique.

 

Témoignage

Il y a un an, Aurore a suivi un parcours quasi similaire, une POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) au centre de Kérel à Crédin. "J’ai 27 ans et j’ai décidé de me reconvertir dans le milieu agricole après avoir travaillé plusieurs années en restauration. J’avais besoin de travailler avec des animaux. Lors d’un événement agricole, je me suis rapprochée de Seremor-Solutis Emploi. Ils m’ont parlé de cette formation et j’ai été séduite", témoigne la jeune femme.

 

Une bonne articulation de la formation

La formation allie pratique et théorie en temps équivalents. Les enseignements théoriques sont apportés par Antoine Chretienne (formateur en production porcine au Lycée Kerlebost à St-Thuriau et ponctuellement au CFPPA du Gros Chêne à Pontivy). La pratique et les stages s’effectuent sur une exploitation adhérente à Seremor-Solutis Emploi. "Ce format de formation est particulièrement adapté. Il permet la mise en pratique de la théorie très rapidement. Les cours sont du coup plus facile à assimiler. J’ai également pu bénéficier d’un bon accompagnement de Seremor-Solutis Emploi qui passait régulièrement me voir sur l’exploitation", poursuit Aurore. Avant d'ajouter : "Ils m’ont proposé un contrat à la fin de la formation. Aujourd’hui, je suis en CDI et je partage mon temps sur deux exploitations adhérentes". Dans la promotion d’Aurore, six autres candidats ont suivi la formation et cinq sont, comme Aurore, en poste en remplacement pour Seremor ou en groupement d’employeurs via Solutis-Emploi.
"C’est une formation très professionnalisante. Il est vrai qu’en trois mois, on ne peut pas tout voir, mais cela donne quand même de solides bases pour appréhender le métier de façon plus sereine", conclut Aurore.
Quatre formations de ce type (deux en production laitière et deux en production porcine), en plus de celle dont Aurore a bénéficié, ont déjà été réalisées depuis 2017. Au total, c’est 27 demandeurs d’emploi qui ont été formé. 17 sont aujourd’hui au service de production agricole du territoire.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité