Aller au contenu principal

APCA : Priorité au plan de relance

Accompagner les agriculteurs à travers le plan de relance : telle est la priorité affichée par l’assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), le 6 janvier, lors des vœux à la presse, présentés par son président, Sébastien Windsor.

Sebastien Windsor pendant la conférence de Presse APCA.
© APCA Compte Twitter

"On va passer à l’étape où les chambres d’agriculture sont dans la cour de ferme de chaque agriculteur pour aider à utiliser ce plan de relance", a annoncé d’emblée Sébastien Windsor. Les chambres d’agriculture ambitionnent de déployer le plus rapidement possible les mesures de ce plan et en profiter pour "accélérer les changements de pratiques (…) en utilisant efficacement l’argent de ce plan", a-t-il ajouté, l’objectif affiché étant de "redonner de la compétitivité" aux exploitations.
Pour appliquer ce plan sur le terrain, l’APCA a entrepris la formation d’environ 500 conseillers pour avoir "dans chaque région, sur chaque ligne du plan, un collaborateur formé", a indiqué Sébastien Windsor.
Des volontaires du service civique viendront renforcer le dispositif, à raison de deux ou trois personnes dans chaque chambre départementale, et "organiser des réunions auprès des exploitants pour expliquer les dispositifs", a précisé Christophe Hillairet. Ces conseillers seront ainsi à même d’éclairer et de guider les agriculteurs dans leurs démarches sur les mesures régionales, l’agroéquipement, le plan Protéines, la séquestration de carbone…

 

Objectif de résultat

"Demain, l’idée est de se mettre sur le marché du carbone pour vendre ces tonnes que l’agriculteur pourrait séquestrer", a indiqué le président de l’APCA. "Et emmener toute la profession dans cette démarche de captation carbone", a renchéri Christophe Hillairet. L’objectif ici est de créer de la valeur ajoutée et diversifier les sources de revenus pour les agriculteurs. "À condition que les grandes entreprises françaises, comme Air France, achètent la compensation issue de l’agriculture française plutôt que de la compensation en Amérique du Sud, liée à la déforestation au Brésil par exemple", a souligné le secrétaire général des chambres.  Ils veulent inscrire les agriculteurs dans une démarche de projet, "avec un objectif de résultat économique, social et environnemental". Par ailleurs, les chambres ont indiqué qu’elles seront vigilantes sur la directive Nitrates qui doit être révisée en 2021 "afin d’éviter le classement à tout va en zone vulnérable".

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
Publicité