Aller au contenu principal

Cuma : livraison à Plougoulm du 1er des 130 télescos de l’achat groupé

L'an passé, le réseau des Cuma s’est doté d’une centrale d’achat, Camacuma. Le 24 février dernier, elle a livré le 1er des 130 télescopiques de son premier achat groupé aux légumiers de la Cuma de Plougoulm (29).

Le 1er des 130 télescopiques de l’achat groupé de Camacuma a été livré à Plougoulm le 24 février dernier.

Le télesco tout neuf a fait son entrée dans la cour de la ferme, sous le regard émerveillé de ses enfants. "Sur les 22 adhérents, tous légumiers, que compte la Cuma de Plougoulm, nous serons trois à nous en servir, détaille Pierre Chalouny, le président. Pour charger les épandeurs de fumier, monter les tas d’échalotes, récolter les potimarrons, faire de la manutention au champ…". Des travaux qu’ils réalisaient, jusqu’à présent, au tracteur et chargeur. Et s’ils réfléchissaient depuis quelques temps déjà à s’équiper d’un télescopique, la proposition d’achat groupé des Cuma a fini de les convaincre.

 

Contrer la hausse des charges de méca

"Il fallait faire quelque chose pour contrer la hausse des charges de mécanisation", explique François Le Ber. Arrivé dans le réseau il y a 4 ans, le directeur de l’union des Cuma des Pays de Loire lance l’idée d’une centrale d’achat nationale réservée aux Cuma. Et après un premier galop d’essai, 30 télescopiques en 2019, il crée Camacuma et propose plateaux à paille à l’achat et télescopiques à la location longue durée. Une proposition qui répond à une réelle demande puisque, dès la première année, ce sont pas moins de 130 télescopiques qui ont été réservés. "Nous avons pu négocier les tarifs. Et cela va se traduire par une baisse du coût facturé à l’adhérent de 5 à 40 %, selon les Cuma".
Engagées pour une période minimum de 18 mois, elles pourront réviser le nombre d’heures d’utilisation au bout d’un an. Une souplesse qui convient bien à la Cuma de Plougoulm. "Nous nous sommes engagés pour 300 heures, indique Frédéric Boutouiller, le trésorier. Mais il est probable que nous lui trouverons bien plus d’usage que ce que nous avons imaginé".
Pour lancer son appel d’offres, Camacuma a fait le choix d’un seul modèle, 7 m, 3,5 t et 110-130 cv. "C’est le cœur de marché, souligne François Le Ber. Il représente 80 % des achats". Et c’est Bobcat qui a été retenu, avec du matériel fabriqué au local, Pontchâteau (44), ce qui n’est pas pour déplaire au réseau.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Publicité