Aller au contenu principal

Équarrissage : Cooperl saisit la justice

Cooperl
Un nouveau logo pour la Cooperl

Dans un communiqué, le groupe coopératif Cooperl annonce saisir le Conseil d'Etat contre la décision du gouvernement de rendre obligatoire les contributions volontaires étendues (CVE) destinées à financer le système collectif d’équarrissage. Le système concernait jusqu’à présent uniquement les adhérents d'Inaporc. Annoncés par le ministre de l'Agriculture en novembre, les deux arrêtés parus le 24 décembre étendent les accords "amont" et "aval" aux entreprises non adhérentes de l'interprofession Inaporc.
Or, depuis novembre 2020, Cooperl avait quitté l'interprofession, préférant sa propre innovation basée sur un système qui "valorise sous forme de biocarburants les graisses issues des animaux qui meurent accidentellement en élevages". Ce système décrit comme "moins coûteux et plus durable", "est injustement entravé" (par la cotisation ATM), indique le groupe Cooperl qui déplore le ralentissement de ses "travaux de décarbonation". "Cette décision ministérielle, prise à quelques mois des élections présidentielles, revêt une forte connotation politique. Elle ne saurait prévaloir face au Droit, au bon sens et à l’urgence climatique qui veulent que les producteurs s’organisent pour innover et trouver ensemble des solutions durables face aux défis agroécologiques de demain", estime le leader porcin. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité