Aller au contenu principal

H5N8 : entre risques de contagion et difficultés à confiner

Un risque de contagion à la grippe aviaire est de retour en France. Les autorités françaises ont placé, ce jeudi 5 novembre, 45 départements en risque "élevé" à ce virus apporté par les oiseaux migrateurs, y entraînant des mesures de protection renforcées. La vigilance reste de mise.

Carte interactive de la maladie H5N8 au 2 décembre 2020. Veille sanitaire internationale - Plateforme ESA.
© ESA

Plusieurs cas d'oiseaux sauvages et domestiques atteints de grippe aviaire causés par le sous-type H5N8 ont été détectés en Europe cet automne. Ainsi, 45 départements français ont été placés en risque "élevé" d'introduction de la grippe aviaire H5N8, le 5 novembre, plusieurs questions entourent ce virus, qui n'est pas transmissible à l'homme.

 

Appel à la vigilance

Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation indique avoir découvert une oie bernache trouvée morte sur le littoral du Morbihan. "Le virus détecté sur cet oiseau sauvage est de la même lignée que ceux qui circulent actuellement en Europe", affirme le communiqué du ministère. Ce dernier révèle par ailleurs avoir découvert, il y a quelques jours, la source commune de contamination (d’influenza aviaire H5N8) "chez un particulier du département du Nord ayant vendu des oies au négociant qui a approvisionné début novembre les animaleries de Corse et des Yvelines". Tous les prélèvements effectués dans les autres animaleries livrées par le même négociant ont donné des résultats négatifs."Aucun élevage avicole professionnel n’est aujourd’hui touché par l’influenza aviaire hautement pathogène" poursuit le communiqué. Le ministère appelle toutefois à redoubler de vigilance. Elle "reste impérative pour éviter la propagation du virus".

 

Mesures de bio-sécurité

Il est désormais obligatoire pour les éleveurs, dans les zones concernées, de confiner les volailles ou de poser des filets pour empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages et ainsi limiter les risques de contagion entre animaux. En cas d'infection, les volailles peuvent mourir en seulement quelques jours. La préfecture du Morbihan a d'ailleurs indiqué dans un communiqué que "des contrôles vont être réalisés dans les prochains jours pour vérifier que les mesures de confinement sont bien appliquées dans tout le département". Une mesure qui n'est pas superflue alors qu'un élevage professionnel de canards vient d'être contaminé dans les Landes.

 

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité