Aller au contenu principal

Agri Médiation veut élargir ses relais

Problème d'entente entre associés ? Le réseau Agri Médiation Bretagne a réalisé une vingtaine de médiation en 2021, une grande majorité menée dans la sphère familiale. Lors de son assemblée générale, le réseau indique vouloir rechercher en 2022 un plus grand nombre de partenaires pour agir plus efficacement en amont.

Il y a aujourd'hui 22 médiateurs et médiatrices en activité en Bretagne.

Le réseau Agri Médiation, créé en 2018 et piloté par la chambre d'agriculture de Bretagne a réalisé 20 médiations en Bretagne en 2021. Soit l'équivalent de 52 personnes engagées dans une médiation durant l'année écoulée. Quatre médiations sont actuellement en cours. La progression des médiations est continue : en 2020, le nombre était de 16 et de 12 en 2019. En tête, on retrouve des problèmes de communication et de relation entre associés ; des échanges intergénérationnels difficiles ; des difficultés dans le couple ; le départ d'un associé ; la place des associés ; un projet d'entreprise inexistant ou non partagé... Sur 20 médiations, 18 se sont déroulées dans des sociétés à caractère familial et 2 entre associés tiers.

 

Qu'est-ce qu'une médiation ?

Le but est d'intervenir dans les exploitations à la demande des associés pour renouer la communication et trouver des solutions partagées. En résumé, il s'agit de renouer le dialogue afin que les protagonistes trouvent par eux-mêmes la solution au conflit. "La solution, ce sont les associés qu'ils l'ont", rappelle Jean-Louis Hervagault, médiateur et élu chambre en Ille-et-Vilaine. Agri Médiation Bretagne parie sur un dispositif de médiation par des pairs. Des agriculteurs, des agricultrices et des retraités de l’agriculture formés, interviennent dans ce cheminement. Ils sont aujourd'hui 22 médiateurs et médiatrices en activité. Lors d'une médiation, c'est un binôme homme/femme qui intervient épaulé par une animatrice.
La médiation a pour but de reprendre ou de conforter les dialogues entre les associés d'une exploitation agricole afin de trouver des solutions pour répondre à leurs besoins, maintenir l'exploitation en fonctionnant autrement ou accompagner la séparation.

Le but est d'intervenir dans les exploitations à la demande des associés pour renouer la communication.

Agri Médiation recherche plus de partenaires relais

Mais avant d'arriver à la médiation, un premier contact auprès de la cellule Agri Médiation est nécessaire. "Nous ne pouvons pas appeler nous-mêmes les agriculteurs. Il faut obtenir leur accord pour qu'ils soient recontactés par la cellule Agri Médiation", précise l'animatrice Marie Sellin. C'est en amont auprès des partenaires que le réseau veut agir en 2022 pour étendre ses relais en cas de difficultés relationnelles détectées. "Bien souvent, les personnes attendent trop longtemps, il est alors trop tard pour partir en médiation", alerte Isabelle Salomon, élu référente. Banques, coopératives... et autres organismes en contact direct avec les agriculteurs seront sollicités ou rencontrés pour leur présenter la démarche et le bilan des activités. Autre porte d'entrée : la structure Réagir, une cellule restreinte qui accompagne les agriculteurs en difficulté (économique, sociale et relationnelle). Le but : informer sur le service et voir ce qui peut être fait. "On ne fait pas le bonheur des gens sans leur accord", conclut Bernard Simon, élu référent Réagir.

 

Conflits familiaux en société : décoder la structure familiale, pas si simple

Lien familial ; passé émotionnel ; non-dits ; loyauté consciente ou insconciente envers la terre, les aieux ; légitimité ; différence relationnelle entre génération... en psychologie, la famille est un enchevêtrement complexe difficile à détricoter mais par lequel il faut passer parfois pour sortir du conflit. En effet, la prépondérance des conflits familiaux entre associés a donné matière à réflexion lors de l'assemblée générale. Une thérapeute familiale, Françoise Gérot, est revenue sur l'approche des relations familiales. La famille est "un système en évolution et les crises sont normales comme une tentative de stabilisation". Une des analyses est de considérer chaque famille comme une structure avec "ses modes de communication, ses modes d'organisation et de circulation de ce qui est dit et non dit" pouvant se reproduire sur plusieurs générations. Et si dans les familles, "les alliances et les conflits perdurent, on aboutit à des relations de plus en plus rigides où chacun s'enferme dans un rôle qui l'emprisonne dans son autonomie future d'où l'intérêt des médiations".
Or, en société, le fonctionnements familial et le fonctionnement du Gaec s'additionnent compliquant la situation. Des exercices en famille de représentation (sous forme de dessin) du lien de proximité entre chaque membre permet de faire circuler la parole, par exemple lors d'une médiation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Bale grazing, une autre façon de nourrir dehors les animaux en hiver
Inspiré de techniques néo-zélandaises, le bale grazing consiste à disposer de l’ensilage ou du foin dans une parcelle, qui…
Mon vœu pour 2022

"Adieu veau, vache, cochon, couvée", c’est ainsi que pourrait se résumer le bilan de l’année qui s’achève. Les…

Les méthaniseurs bretons défendent un modèle agricole
L'Association des agriculteurs méthaniseurs bretons s'est réunie au Lycée la Touche à Ploërmel (56). Avec les trois quarts d'…
Agriculture, quelles stratégies bas carbone ?
Mobiliser les acteurs du territoires sur la diminution de leur empreinte en matière de GES, gaz à effet de serre. C’est tout l’…
Les zones d’ombre des nouveaux textes sur les ZNT
Le ministère de l’Agriculture a mis en consultation le 21 décembre deux textes réglementaires sur les zones de non-traitement (…
"La contractualisation doit participer à la juste rémunération"
Jean-François Guihard vient d'être élu à la présidence d'Interbev, l’interprofession bétail et viandes. Cet artisan-boucher de…
Publicité