Aller au contenu principal

Le Space 2020 sera numérique...  mais pas que !

Le Space 2020 sur le parc expo de Rennes n'aura pas lieu mais son avatar numérique commence à prendre forme. L'équipe du Space présentait mercredi dernier ce que sera l'édition 2020. De l'innovation, de la génétique, des conférences, des Innov'space, une journée sur le thème de la chaîne alimentaire, une vente génétique et même peut être une visite ministérielle ! Le Space 2020 sera beaucoup numérique, il aura les ingrédients principaux du Space... moins le contact, l'international et la convivialité ... !

Au regard des éléments récents d'actualité sur la pandémie de Corona virus, la décision d'annulation de la version physique du Space 2020 est pour Marcel Denieul, président, "un élément de responsabilité de notre part, nous avons pris cette décision suffisamment tôt pour que les exposants n'engagent pas de frais". Une fois la décision d'annulation prise Anne-Marie Quemener, commissaire générale, indique : "Nous avons été sollicités par de nombreux exposants, des besoins nombreux se sont exprimés, il était important de répondre aux attentes du monde de l'élevage".

"On a changé de logiciel"
Marcel Denieul explique face à cette situation particulière, que le Space - qui se veut le salon de l'innovation - avait dû s'appliquer à lui même cette maxime, et donc passer pour cette année à une version beaucoup numérique... mais pas que ! Trois jours de rendez vous labellisés Space 2020 vont donc être mis en place aux dates initialement prévues du 15 au 18 septembre 2020.
Le premier rendez vous sera celui des Innov'space. L'équipe a décidé de maintenir l'édition 2020 et d'ores et déjà les exposants ont été invités à adresser leur candidature. La date limite de dépôt des candidatures était fixée au 17 juillet, le jury qui délibère se réunira fin août et une remise officielle des Innov'space est prévue le 15 septembre en présentiel si les conditions le permettent.
L'année 2020 était celle des 25e Innov'space, l'équipe du salon n'entend donc pas priver les entreprises de la visibilité et de la notoriété de ce "concours", et c'est aussi une façon d'affirmer que même absent du parc-expo de Saint Jacques le Space continue de jouer son rôle moteur pour le monde de l'élevage. "Nous avons seulement changé de logiciel", aime à dire Marcel Denieul, un logiciel plus numérique cette année, mais qui entend bien préserver l'essentiel de ses points forts.

La génétique
Le salon des productions animales va aussi choyer les éleveurs en organisant une vitrine numérique pour les deux races qui sont à l'honneur cette année : la Normande et la Blonde d'Aquitaine. Reportages video, interview d'éleveurs seront mis en ligne sur la plateforme du Space. La vente génomique organisée chaque année par Évolution avec le Space, sera un des temps forts à l'heure habituelle le mercredi 16 septembre... à 16 heures. Les enchères se feront sur le site Évolution, il sera possible d'enchérir du jeudi 10 septembre au 16 septembre 16 heures. Une quinzaine de génisses et quelques lots d'embryons seront mis à la vente. Des animaux Holstein, Normande, Jersiaise, Pie Rouge, et Montbéliarde sont annoncés, les lots étant bien sûr attribués à l'enchère la plus élevée à la fin de la vente. 

Conférences et échanges
Chaque année plus d'une centaine de conférences sont organisées sur et à l'occasion du Space. Celui-ci a donc proposé aux organisateurs de conférences de maintenir leurs rendez vous mais bien sûr en version video, ce qu'on appelle couramment un webinaire. 40 rendez vous sont déjà confirmés et leur nombre devrait augmenter dans les semaines à venir, d'autant que le numérique permet d'élargir à l'infini les possibilités de rendez vous, de quoi même sans doute donner des idées nouvelles pour les années à venir. Une plateforme numérique du Space se propose d'héberger ces conférences. Ces dernières seront pour un certain nombre en anglais pour maintenir le lien avec les exposants et les visiteurs étrangers.
Le Space va donc multiplier les offres de rendez vous et d'échange sous forme de videos avec un plateau TV intitulé Space TV qui retransmettra en live l'ensemble des rendez-vous qu'il s'agisse des Innov'space, de la vente génétique et d'autres encore. Un espace podcast sera aussi proposé pour s'informer de l'actualité du salon et de l'agriculture.

Le Space de demain ?
Et si le Space numérique 2020 préfigurait ce que deviendra le Space "après". Marcel Denieul ne rejette pas totalement l'idée. "Il faudra trouver un nouvel équilibre entre numérique et version physique présentielle des choses. Les outils qui ont été créés seront maintenus demain. "Beaucoup de ceux qui ont goûté au télétravail ont envie de revenir en présentiel ! L'organisation d'événements physiques est indispensable. Mais le numérique jouera demain un plus grand rôle c'est une évidence pour optimiser les visites, les préparer". Si le Space 2020 ne préfigure pas un salon numérique il bouscule beaucoup de certitudes, et provoque comme dans beaucoup de métiers une accélération des évolutions.

 

Space

André Sergent : placer l'agriculture dans une perspective positive

André Sergent, président de la chambre régionale d'agriculture intervenait lors de la conférence de presse pour témoigner de la situation de l'agriculture dans cette période si particulière liée au Covid.
Globalement les agriculteurs "ont plutôt bien vécu la période de confinement", n'étant pas eux même vraiment contraints entre quatre murs bien au contraire. Le point qui a le plus fortement inquiété pendant cette période a été l'aspect du commerce. Les marchés ouverts - et les agriculteurs concernés par ces derniers - ont connu de grandes difficultés du fait notamment de l'inconstance des décisions. Et pour les filières plus longues, nombreux ont été les agriculteurs à se poser la question "demain viendra- t-on toujours chercher, mon lait, ma viande, mes porcs ?" Il faut le rappeler "les agriculteurs ne peuvent pas stocker, toute la chaîne doit fonctionner d'un bout à l'autre tous les jours".
"Tous les marchés ont été bouleversés", rappelle André Sergent "et on n'a pas les prix que l'on serait en droit d'attendre. Pour l'horticulture la situation est carrément catastrophique". 
Cette période est pour le président de la chambre régionale source de réflexion notamment sur l'autonomie alimentaire du pays. "Il ne faut pas confondre autonomie et autartie. Il est essentiel de ne pas se refermer sur soi même, et si certains territoires sont plus favorables que d'autres à l'agriculture, cette dernière ainsi que l'industrie agroalimentaire doivent se réinscrire dans des perspectives positives". Ce sera l'une des ambitions de la journée consacrée lors du Space 2020 à la chaîne alimentaire et ses différents maillons : interpeler les responsables politiques, provoquer l'échange et la réflexion à l'échelle des départements du grand ouest parce que l'agriculture a le devoir de se défendre.

 

Mettre en lumière les acteurs de la chaîne alimentaire

Le mercredi 16 septembre le Space et l'ensemble de ses partenaires ont souhaité mettre en lumière les sans grade, les invisibles, les métiers de l'ombre qui ont fait que l'ensemble de la chaîne alimentaire a continué à fonctionner pendant la période de confinement. Pour Marcel Denieul il ne s'agit pas seulement d'avoir un regard sur le passé mais bien de se souvenir de ces semaines ou chacun s'est posé la question "est ce que cela va tenir ?" et d'en tirer des enseignements . 
"Le Space se nourrit des réflexions de l'environnement agricole". Le mercredi 16 septembre sera organisée une table ronde pour mettre en lumière les métiers et les personnes qui ont fait que la machine agroalimentaire ne s'est pas arrêtée, leur exprimer notre gratitude. Il s'agira aussi d'organiser un échange sur toutes les thématiques qui sont ressorties à l'occasion de cette crise, l'autonomie, l'indépendance alimentaire, quelles difficultés ont du surmonter les filières quels enseignements en tirer pour l'avenir..." Le nouveau Ministre de l'agriculture à peine nommé à immédiatement été invité à participer à cette table ronde "ce serait une message fort qu'il vienne" a souligné Marcel Denieul.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Le cheptel porcin chinois reconstitué, la filière française en crise
Le ministère de l’Agriculture chinois vient de révéler que le nombre de porcs vivants sera bientôt au même niveau qu’avant la…
La grange du Guilar, un nouveau magasin à la ferme à Bodilis (29)
Le premier confinement a multiplié son activité de vente à la ferme par quatre ! Pour offrir à sa clientèle une plus large gamme…
Le boycott des produits français : quel impact pour la Bretagne ?
Les appels au boycott de produits français se sont multipliés depuis le samedi 24 octobre dans plusieurs pays du Moyen-Orient…
La naissance d'un poids lourd du conseil, et de la Data en élevage
Par communiqué, quatre structures, Evolution, BCEL ouest, GDS Bretagne et Copavenir ont annoncé en fin de semaine dernière leur…
Viande cultivée : vers la fin de l’élevage ?
Depuis le premier steak haché créé en laboratoire en 2013, les techniques de production de viande artificielle progressent et de…
Une stratégie non pas tournée sur les volumes, mais le revenu
Lors d'une session en visio-conférence les chambres d'agriculture de Bretagne ont débattu et adopté les grands axes de leur…
Publicité