Aller au contenu principal

Loi climat : la majorité clarifie les objectifs sur l’artificialisation

Par un amendement adopté le 15 mars par la commission spéciale, les députés de la majorité ont inscrit dans la loi climat l’objectif de division par deux de l’artificialisation dans les dix ans comme fixé par le plan biodiversité. La version gouvernementale prévoyait, elle, un horizon à dix ans après promulgation. "Conformément à nos engagements européens", le texte fixe "à l’échelle nationale l’objectif qui sera le nôtre sur la décennie à venir, qui est de ne pas consommer plus de la moitié des sols consommés pendant la décennie écoulée", s'est félicité Lionel Causse (LREM, Landes), rapporteur sur ce chapitre. Un autre amendement adopté, déposé par le député Jean-Luc Lagleize (Modem, Haute-Garonne) a également durci la direction prévue par le gouvernement. Alors que ce dernier souhaitait "tendre vers" le zéro artificialisation, la version de la commission impose d’"atteindre" l’objectif. Une modification permettant "d'inscrire dans la loi un objectif concret et contraignant", explique Jean-Luc Lagleize dans l’exposé de son amendement. Dominique Potier (PS, Meurthe-et-Moselle) a pour sa part regretté le manque de moyens au service de ces objectifs.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Publicité