Aller au contenu principal

Mouches sur maïs : une dérogation pour sortir de l’impasse

Depuis 2018, suite à l’interdiction des néonicotinoïdes et le retrait du Sonido, il n’existait plus de solution efficace pour lutter contre les mouches géomyze et oscinie sur maïs. Ces ravageurs de début de cycle, et notamment géomyze, peuvent être responsables de gros dégâts sur les cultures. Des pertes de rendements parfois supérieures à 50 % avaient été observées, avec de graves conséquences économiques. Pour apporter des solutions aux producteurs en situation d’impasse technique, un programme de recherche important a été initié par Arvalis et ses partenaires, dont l’Inrae. En 2019 et en 2020, la matière active cyantraniliprole, utilisée en traitement de semences, a montré de bonnes performances pour protéger les maïs contre les attaques de géomyze. Ce traitement de semences a permis une réduction des dégâts de 64 % en moyenne. Suite à ces résultats, une demande de dérogation a été déposée par l’AGPM. Une autorisation dérogatoire de mise en marché a été délivrée le 4 février par le ministère de l’agriculture pour le produit commercial Lumiposa (matière active : cyantraniliprole). Cette autorisation est limitée du 1er mars au 29 juin 2021 et restreinte à la région Bretagne, avant peut être l’obtention d’une autorisation de mise en marché pour la campagne 2022 ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Quand agriculteur et apiculteur travaillent de concert
Voilà 4 ans déjà que Frédéric Mésangroas, producteur de porcs à Plouigneau (29), accueille les ruches de Daniel Le Louët. Au fil…
Le retour très controversé des protéines animales transformées
Le 14 avril dernier le Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed (Scopaff - en français Comité permanent des végétaux…
Le Space sera bien là en 2021, à Rennes
Le salon de l'élevage fait son grand retour à Rennes. Entre soulagement, fierté et impatience, les organisateurs du Space livrent…
Les Entreprises des territoires en recherche constante de reconnaissance
Les entreprises des territoires (EDT) se réunissaient encore une fois en viso conférence pour l’assemblée générale 2021. l’…
Porcs : les éleveurs demandent la fin de la castration
"On bute sur le mur des abatteurs… Si le gouvernement ne nous aide pas, ça va être compliqué". Mardi dernier, l’association pour…
L’agriculture intensive et le hors sol : une chance pour la Bretagne

Productiviste, industrielle et intensive à outrance : voilà les qualificatifs réducteurs et mensongers dont certains ne…

Publicité