Aller au contenu principal

Perfarmer : maîtriser sa commercialisation

L'application Perfarmer aide l'utilisateur à vendre ses céréales à son prix objectif. Gain de temps et maîtrise de sa commercialisation sont les enjeux de cette nouvelle application mobile gratuite.

Suivre les cours des marchés, vérifier les conditions de vente, choisir le moment optimal sont les conditions nécessaires pour vendre ses céréales au meilleur prix. Si certains délèguent cette tâche à leur coopérative, d'autres souhaitent maîtriser la chaîne de valeur. Reste encore à trouver le temps.

Maîtriser ses ventes
L'application, gratuite pour les agriculteurs, Perfarmer permet l'optimisation de sa commercialisation. Après avoir choisi son organisme stockeur (OS) , l'agriculteur définit son prix objectif. "En fonction de son coût de revient mais aussi de notre simulateur de risques reprenant les prix du marché sur les cinq dernières années, l'agriculteur peut fixer un prix atteignable et satisfaisant", explique Edgar Chaput, président et co-fondateur de Perfarmer. Ainsi, l'application trie les contrats qui concernent l'utilisateur, que ce soit sur les conditions de stockage, la qualité exigée, les échéances de paiements, la grille tarifaire. "Un sms est envoyé à l'agriculteur dès qu'un contrat remplit l'ensemble de ses critères", précise Edgar Chaput qui prône une utilisation simple et fluide de l'application pour permettre au plus grand nombre de l'utiliser.

20 organismes stockeurs référencés
"Les entreprises et coopératives souhaitent maintenir un lien fort entre le technicien et l'agriculteur. Cependant, informer l'agriculteur sur les cours des céréales en temps réel est une activité relativement chronophage et dont la valeur ajoutée reste minime à l'heure du numérique", estime Edgar Chaput. Démarrée en octobre dernier, l'application est aujourd'hui utilisée par 6 000 agriculteurs et une vingtaine d'organismes stockeurs. Le président de la jeune société fait état de nombreuses demandes de la part des OS. Outre la nécessité pour l'OS d'être visible face à ses concurrents, l'entreprise ou la coopérative permet aux utilisateurs d'accéder en continu à ses cotations sans avoir à appeler son technicien, de pouvoir contractualiser en tout temps (notamment en dehors des heures d’ouverture) et en tout lieu (au bureau, à son domicile ou sur le tracteur) grâce à son smartphone, et de suivre l'état de son contrat (exécuté, payé...). / Hélène Bonneau

 

 

"L'information vient à moi"

"J'ai téléchargé l'application en juin et je la trouve très pratique. Jusqu'ici j'appelais les négoces et coopératives une à deux fois par semaine tout en regardant tous les jours les cotations", explique Noël Jamet, agriculteur au GTA du Patis, à Forges-la-Forêt (35). Vendeur de blé et de colza, l'éleveur laitier reçoit une notification sur son smartphone dès que les négoces sélectionnés atteignent son prix d'alerte. "C'est très facile, l'information vient à moi, et je la regarde sur mon téléphone dès que j'ai un moment. J'ai mis un prix d'alerte à 180 euros pour du blé rendu La Palice. J'ai reçu un message en début de semaine m'indiquant qu'il y était. C'est un gain de temps". Reste encore à contractualiser. Si l'application permet d'aller jusqu'au contrat, Noël Jamet prefère contacter directement son négoce pour l'édition du contrat de vente. / Hélène Bonneau

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à l'Agriculture

Le président élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire américain à…

Albane et Sébastien ont ce "goût à traire"
"Que les jeunes n’aient pas peur de s’installer, c’est prenant mais il y a plein d’avantages !". Albane Le Gal et Sébastien…
Son foncier permet une installation et restructure deux exploitations
Producteur de lait à Poullan sur Mer (29), Jean-Claude Péron, 57 ans, souhaitait lever le pied. Après réflexion, il décide de…
Nouvelle convention collective nationale pour l’agriculture en 2021
À partir du 1er avril 2021, une convention collective nationale couvrant toutes les entreprises et les salariés de la production…
Demain 10 000 ha de Leggo !
Dans le cadre de l'ambition française de développement de l'autonomie protéique, le grand ouest se fixe pour objectif de répondre…
Agriculture : bienvenue en 2030 !
L’année 2021, débute. Après une année particulière, qui aura marqué les esprits, mais aussi un tournant dans le monde agricole et…
Publicité