Aller au contenu principal

Pompiers volontaires : Laïta favorise l’engagement de ses salariés

Une convention avec le Sdis 29 l’a officialisé : Laïta va octroyer jusqu’à 10 jours par an à ses salariés sapeurs-pompiers volontaires afin qu’ils puissent se former sans empiéter sur leurs jours de repos ou de congés.

Accompagnés des responsables des centres de Landerneau, Lesneven et Plouguerneau, les six sapeurs pompiers bénévoles que compte le site Laïta de Ploudaniel ont assisté à la signature de la convention.

"Le Finistère compte 2 000 sapeurs-pompiers volontaires, ce qui représente 82 % de nos effectifs", note Nicole Ziegler. Si, pour le moment, la présidente du Sdis 29, le service départemental d’incendie et de secours du Finistère ne constate pas de "crise du volontariat" au sein des casernes, "il est parfois compliqué pour les pompiers volontaires salariés de disposer de temps pour leur engagement".

 

Un plus pour l'entreprise

C’est donc avec plaisir qu’elle signe des conventions avec des entreprises, privées comme publiques, "pour permettre aux salariés de quitter leur travail pour partir en intervention, d’arriver en retard au boulot…". Une contrainte, certes, pour les entreprises. "Mais c’est aussi un plus, pour elles, de compter des sapeurs pompiers bénévoles parmi leurs effectifs, estime Nicole Ziegler. Elles disposent ainsi, en cas de nécessité, de personnes qualifiées, capables d’apporter soins et secours à leurs collègues de travail".
Un avis que partage Nicole Thoraval, directrices des usines finistériennes de Laïta. "Un grand merci à nos sapeurs pompiers volontaires ! C’est un geste citoyen, pas toujours facile. Et c’est important pour nous d’avoir des bénévoles motivés".

Pompiers volontaires

Continuer à se former

Au sein de l’entreprise laitière Laïta, la convention va permettre aux salariés de s’absenter, tous les ans, pour partir en formation, sans que cela n’empiète sur leurs temps de repos. "Cette convention est importante pour nous, reconnaît Stéphane Périou, au nom des six sapeurs-pompiers volontaires que Laïta compte sur le site de Ploudaniel. C’est la reconnaissance par notre employeur de notre engagement. Et nous avons besoin de temps pour maintenir nos acquis et continuer à progresser".
Après le site de Ploudaniel, des conventions similaires seront signées dans les jours à venir pour les autres bassins d’activité de Laïta.

 

Des femmes plus nombreuses

Le 27 octobre dernier, Nicole Ziegler a profité de cette signature pour souligner la place des femmes au sein des sapeurs-pompiers volontaires. "Une sur six aujourd’hui… On constate, tous les ans, que leur nombre progresse".  L’occasion, pour la présidente du Sdis 29, de dénoncer certains comportements. "Lors de leurs interventions, les sapeurs-pompiers sont parfois victimes d’incivilités, de violence… Il est important de vous répéter que vous avez notre soutien".

 

 

Laïta en quelques chiffres

- 2 670 exploitations dans le Grand Ouest
- 1,5 milliard de litres de lait collectés
- 2 960 salariés
- 7 sites industriels
- 4 filiales en Europe
- Des clients dans 110 pays

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Une démarche RSE comme moteur du changement ?
Une démarche RSE peut elle être un moteur du changement ? C’est le pari que veut faire le Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui a…
Forestiers : comment restaurer le dialogue avec la société ?
Si les citoyens apprécient la forêt, symbole de nature préservée, et le bois matériau, pour se chauffer ou se meubler, ils sont…
Des moissons compliquées par une météo pluvieuse
Depuis le 14 juillet le beau temps était reparti permettant aux moissons de démarrer enfin après un épisode pluvieux record. Sur…
La filière porcine en plein doute
Dans une lettre ouverte à Julien Denormandie, la première coopérative porcine de France explique son projet de quitter ATM (le…
Locus Solus, la petite maison d’édition qui monte...
Créée il y a maintenant neuf ans, Locus Solus se fait peu à peu sa place dans le monde de l’édition, à raison de 40 à 45 ouvrages…
Se lancer dans l’inconnu oui mais... avec des partenaires que l’on connaît bien !
Installés depuis quatre ans, Myriam et Vincent Labbé, ont repris deux élevages sur la commune de Plenée-Jugon (22). Leur objectif…
Publicité