Aller au contenu principal

Quantifier le travail dans les projets d’installation, mission pas impossible !

Les moyens de production sont de plus en plus importants dans les projets d’installation : les volumes, les effectifs, les surfaces augmentent avec un nombre d’UTH qui n’évolue pas aussi rapidement. La productivité du travail prévisionnelle de ces projets s’intensifie, en particulier dans les élevages laitiers. Si les projets peuvent être évalués au regard de leur rentabilité économique prévisionnelle, comment apprécier la charge de travail à venir lorsqu’on atteint des dimensions jusqu’ici peu observées ?

© Pixabay

Afin de sensibiliser les porteurs de projet à cette thématique, pas toujours facile à aborder car très complexe et vaste, le parcours à l’installation développé par la chambre d’agriculture propose, à différents moments clés, des méthodes pour y travailler.
La calculette travail est un moyen de traiter la question du temps car elle permet de quantifier un temps de travail prévisionnel et annuel, selon la nature des productions envisagées. Des références sont proposées, par activité, et selon différents critères tels que la dimension de l’atelier, le niveau d’équipements, l’attitude au travail….
Cet outil est largement utilisé dans les stages à l’installation car, par une utilisation simple et rapide, chaque porteur de projet peut faire des projections sur le besoin en main d’œuvre. Des discussions s’ouvrent ensuite pour trouver des solutions à intégrer dans le plan économique prévisionnel.

La calculette travail permet de quantifier un temps de travail prévisionnel et annuel, selon la nature des productions envisagées.


Les références temps de travail utilisées dans l’outil sont issues des travaux de recherche appliquée. Mais un travail récent mené avec CerFrance a permis de confronter les résultats issus de la calculette et les données de groupe issues des comptabilités. En comparant les besoins calculés avec la calculette et les UTH affichés dans les comptas, on constate qu’il manquerait en moyenne 530 heures de travail dans les élevages laitiers. Cette différence s’explique par trois phénomènes : un accroissement de la productivité des élevages par rapport aux références utilisées, une présence de un ou plusieurs bénévoles, et un temps de travail des agriculteurs supérieur à 2 400 heures par an, repère utilisé par les centres comptables.
Avec cette calculette travail, les chambres d’agriculture continuent ainsi leur engagement à accompagner les porteurs de projet pour construire des démarches  durables d’un point de vue économique et du travail.

 

Des élus ont utilisé la calculette travail

Près de 20 élus responsables professionnels agricoles siégeant en CDOA installation ou en comité de présentation ont participé à des formations pour accompagner les porteurs de projets sur cette question du travail. Cela leur a permis de se doter d’outils d’analyse pour mieux mesurer la viabilité des projets d’installation au regard de la charge de travail, dans un souci de sécuriser l’installation des jeunes agriculteurs et de pérenniser l’agriculture. Voici quelques extraits de leurs remarques :
- "L'utilisation de la calculette temps de travail est une bonne base de réflexion et permet d'alerter et de se poser les bonnes questions en termes d'organisation du travail et de durabilité".
- "C’est important d'utiliser la calculette sur son propre élevage pour pouvoir discuter avec des futurs installés sur le temps de travail".
- "Cet outil est intéressant car il permet ensuite de soulever les points de vigilance, les leviers possibles, et les ressources existantes".

 

3 questions à... Guillaume

Installé récemment en production laitière, avec deux associés, il témoigne sur la prise en compte du travail dans les formations liées à l’installation.

Pensez-vous que la question du travail est bien prise en compte dans le parcours installation ?
Oui. Cela m’a amené à réfléchir à des investissements spécifiques pour améliorer le temps et les conditions de travail : passage en 2*8, installer les veaux au plus près, acquérir du matériel pour l’alimentation des VL plus performant.

Qu’est-ce que l’utilisation de la calculette travail vous a permis de faire ?
Cela m’a permis de vérifier qu’au niveau travail, c’était envisageable même si aujourd’hui, il y a des pics d'activité. Mais on arrive à gérer.

Est-ce pour vous un outil pertinent ?
Oui, entre ce qui était prévu et la réalité, c’est à peu près ça. En temps d’astreinte, ça tombe plutôt bien.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
La méthanisation, bonne pour la planète ?
Eau, air sol…, quels services ou pas, leur sont rendus par la méthanisation agricole ? Vaste question que celle des aménités et…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
A Moëlan, le projet de reconquête des friches contesté par le SDPPR
A Moëlan sur Mer, la municipalité a commencé à rendre à l'agriculture une partie des 500 ha de friches que compte la commune, via…
Elevage bio cherche repreneur
A l’occasion du cap symbolique des 1 000 fermes bio en Finistère, le Gab tire la sonnette d’alarme : en bio aussi, le…
Publicité