Aller au contenu principal

Un site pour aider les jeunes à trouver un stage en agriculture

À l’occasion de la sortie du Guide du stagiaire, les Jeunes agriculteurs redonnent un coup de projecteur sur le site bretagne.stage-agricole.com. Lancé en 2018, il se fixe pour objectif d’aider les étudiants à trouver un stage en exploitation.

Le 25 mars dernier, les JA du Finistère et leurs partenaires ont présenté le site stage-agricole et le Guide du stagiaire.

"On a du mal à trouver de la main d’œuvre pour nos exploitations, souligne Simon Le Baut, producteur de lait et de volaille et membre du conseil d’administration des JA29. L’enjeu est clair : il faut commencer par former des jeunes". "Mais en écoles d’agriculture, ils sont de plus en plus nombreux à ne pas être issus du milieu agricole, rajoute François L’Haridon, président de la branche agricole finistérienne du CMB. Et ils n’ont bien souvent pas le réseau pour trouver leurs stages".

 

Plus de 300 exploitations

Inspirés par une démarche lancée par leurs homologues de Nouvelle Aquitaine, les JA de Bretagne ont donc lancé, en 2018, un site internet chargé de mettre en relation les étudiants à la recherche d’un stage et les agriculteurs disposés à les recevoir. "Le site est très simple d’utilisation, détaille Marion Claquin, animatrice JA29. Les chefs d’exploitation renseignent leur adresse, leurs productions, s’ils peuvent, ou non, héberger les stagiaires… Et les jeunes peuvent les joindre pour échanger".
"Avec plus de 300 exploitations déjà inscrites, le site permet aux étudiants de trouver un stage près de chez eux ou dans une production bien précise, rajoute Yann Le Gac, producteur de veaux de boucherie. Il permet aussi aux jeunes de l’autre bout de la France de trouver facilement une adresse pour leur stage hors région, obligatoire dans certaines formations".

Nous voulons aussi en profiter pour attirer des jeunes vers les méiers de l'agriculture.

Former les stagiaires

Si accueillir des stagiaires est aussi une façon de promouvoir les métiers de l’agriculture, la démarche demande néanmoins réflexion. "Il n’y a pas si longtemps, on pouvait leur confier le tracteur sans souci, relate Matthieu Caugant. Aujourd’hui, certains d’entre eux ne connaissent rien à la production : la première semaine, il faut tout leur montrer". Et ce sont leurs différents stages qui leur permettront de découvrir autant de façons de faire, d’acquérir de la pratique… "Mais en fonction de leur âge, ils n’ont pas le droit de conduire un tracteur, de monter à une échelle ou de prendre une débroussailleuse, rajoute le producteur de lait bio. Il faut avoir tous ces points à l’esprit quand on accueille un stagiaire".
"La réglementation est de plus en plus complexe, confirme Bernard Simon, président de la MSA d’Armorique. Mais il ne faut pas que ça décourage les chefs d’exploitation". Car, en matière de prévention des risques, ils ont un rôle capital à jouer. "Un jeune a six fois plus de risques d’avoir un accident, explique Mickaël Bleybrunner, responsable du service prévention de la MSA d’Armorique. C’est normal : quand on commence dans un métier, on ne connaît pas les risques et on tombe dans le panneau". Le stage est donc une période charnière, d’apprentissage de la culture de la prévention. "Par exemple, quand on travaille avec les animaux, il y a des règles à respecter". "Des formations existent à l’attention des maîtres de stage, indique Alain Dequin, responsable de l’apprentissage au lycée agricole du Nivot, en citant Agriformation 29. Elles ont lieu en distanciel, ce qui permet à chacun de progresser à son rythme, en fonction de ses disponibilités".

 

Un guide pour mieux les accueillir

Pour améliorer les conditions d’accueil des jeunes, JA Bretagne vient de plancher sur un Guide du stagiaire, disponible en ligne sur le site Bretagne.stage-agricole.com. L’occasion de leur donner quelques tuyaux pour trouver le stage dont ils rêvent, de préciser le rôle de chacun, maître de stage et stagiaire, de parler gratification ou assurance, d’attirer leur attention sur la prévention des risques… "Mais nous voulons aussi en profiter pour attirer des jeunes vers les métiers de l’agriculture", renchérit Marion Claquin. La rubrique Après ton stage leur présente donc le marché de l’emploi en agriculture, les services de remplacement, le parcours à l’installation…

 

Pratique : Pour le moment, le site compte 317 maîtres de stage en Bretagne : 73 en Côtes d’Armor, 63 en Finistère, 105 en Ille et Vilaine et 79 en Morbihan. Vous souhaitez vous aussi participer à votre façon à la formation des jeunes en agriculture et recevoir des stagiaires ? Inscrivez-vous sur bretagne.stage-agricole.com

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"Sur les engrais azotés, je ne lâcherai pas"
Déçue sur les dossiers des néonicotinoïdes et du glyphosate, la députée finistérienne LREM Sandrine Le Feur se dit déterminée à…
"Notre région dispose de véritables atouts pour le développement de la méthanisation"
L'équipe du pôle nouvelles énergies du Crédit Agricole en Bretagne, voit chaque jour d'une part se diversifier les projets d'…
Des légumineuses bretonnes dans nos assiettes
Graines de pois chiche, haricot rouge, pois et lentille corail sont un bienfait pour l’alimentation humaine et constituent aussi…
Le photovoltaïque breton cherche à valoriser son potentiel
En décembre 2020 le gouvernement passait en force et imposait une révision rétroactive des tarifs de rachat d'électricité…
La région prend position sur la future PAC
La crise Covid a remis sur le devant de la scène l’importance d’une production agricole locale, ainsi que l’apport de l’…
La séparation de la vente et du conseil, un concept plus qu'une réalité
L'indépendance du conseil en phytos, instaurée dans le cadre de la loi Egalim, est en vigueur depuis le 1er janvier. Son objectif…
Publicité