Aller au contenu principal

Pommes à cidre : point de situation sur la récolte en cours

La fin de récolte des pommes à cidre est envisagée en Bretagne entre le 25 novembre et le 15 décembre en fonction du verger, de la quantité de pommes tardives à très tardives à récolter et des conditions climatiques. Des producteurs témoignent.

Récolte vendredi dernier chez Gilles Guillard, variétés Locart vert.

En Bretagne, le nombre de producteurs spécialisés est en augmentation. Héritage du temps ancien et renouveau des plantations depuis 1976, 2 800 ha de vergers basse tige de pommes à cidre ou à jus ont été plantés à côté des vergers haute tige. Les vergers basse tige de pommes à cidre ou à jus sont disséminés et situés sur de nombreuses communes. Selon les producteurs, le rendement de cette année 2021 est variable par rapport aux prévisions qu’ils en faisaient début septembre. Petit tour d’horizon de la récolte.

 

Actuellement, on récolte les variétés tardives

Le début de la récolte a commencé au cours de la première semaine de septembre par une variété douce-amère : Cidor, donc plus tardivement que les années précédentes 2017 à 2020.
Les variétés récoltées en octobre (Marie Menard, Douce Coet Ligne, Chevalier Jaune Dous Moen) ont eu une chute plus groupée qu’en année normale. L’hypothèse serait que le nombre de pommes par pied était inférieur en raison des accidents climatiques : gels d’avril pour les variétés à floraison précoce et également gel du 2 et 3 mai pour les variétés à floraison de demi saison.
La période pluvieuse de fin octobre a causé des difficultés de récolte dans les vergers situés en pente et en zones de bas-fonds.
Actuellement les arboriculteurs récoltent les variétés dites tardives : Locart Vert, Rouget De Dol Guillevic, Gros Jamy, Marine Auffray.
Judor a commencé à chuter plus précocement que d’habitude.
Chez les dernières variétés très tardives comme Avrolles, Bedan, Doux Apili, Douce De L’avent, Tardive De La Sarthe, Doux Normandie, Jurella, les pommes sont bien accrochées à la branche, la chute n’est pas commencée.

Jacques Baux dans son verger haute tige dans les Côtes d’Armor.

Les producteurs estiment leur date de fin de récolte

Quelques témoignages permettent de situer la date de fin de récolte selon les départements et les variétés :
- À Quimper (29), à la cidrerie du manoir de Kinkiz, les vergers sont composés de variétés anciennes. "La récolte devrait se terminer autour du 25 novembre", indique Hervé Seznec, le producteur.
- À Crédin (56), chez Benoît Bancel qui possède un verger avec 15 variétés, la récolte doit là aussi se terminer le 25 novembre, avec Douce de l'Avent, Avrolles et Bedan.
- À Gael (35), Gilles Guillard ne sait pas à quelle date il pense finir la récolte, mais envisage décembre avec Judor et René Martin. Son verger comporte en effet des variétés à récolte tardives.
- À Trelat (22), Jacques Baux observe, "le verger monter en production et envisage terminer la récolte vers le 10 décembre avec Avrolles, Bedan et Judor".

Variétés Avrolles et Bedan non encore chutées au 15 novembre.

Les pommes de table : Reinette d’Armorique et Goldrush sont les dernières à être cueillies. La cueillette est en cours au 19 novembre.

 

Rappel réglementation

L'utilisation de prosulfocarbe (Défi, Roxy 800 EC…) est strictement réglementée pour protéger les cultures non cibles, notamment les pommes et les poires, en raison d’un risque de contamination. Il est notamment interdit* de l’appliquer à moins de 1 km des vergers tant qu’ils ne sont pas entièrement récoltés. Ceci est valable également pour d’autres cultures telles que les aromatiques ou médicinales ou certains légumes.

* si impossibilité d'attendre la fin de la récolte, ET si la parcelle est située à plus de 500 m d'une culture non cible, alors possibilité d'appliquer le prosulfocarbe avant 9h ou après 18h dans des conditions de faibles températures et d'hygrométrie élevée.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

Arrêt de la castration à vif : le ministre présente son plan d'action
Vendredi 19 novembre, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, s'est rendu dans les Côtes-d’Armor, aux…
Le Finistère à l’honneur des Trophées de l’agro-écologie
Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation, avec le soutien du Crédit Agricole, organise chaque année les Trophées de l’…
Mettre à profit la biodiversité pour contrôler les ravageurs
La biodiversité est souvent considérée comme une notion abstraite à l’usage des naturalistes. Avec l’avancée des connaissances,…
Trop c’est trop

Alors que l’on nous parle de souveraineté alimentaire et de transmission-installation,force est de constater que la…

Égalité dans les territoires ruraux : mais où sont les femmes !
"Femmes et ruralité : en finir avec les zones blanches de l’égalité", tel est le titre du rapport d’information que vient de…
Prophylaxie bovine : quid de la nouvelle réglementation ?
La loi de santé animale (LSA) fixe les grands principes de prévention et d’éradication des maladies animales et impose pour la…
Publicité