Aller au contenu principal

Pour une Agriculture conquérante !

Jean-Alain Divanac'h, président FDSEA 29.

Les débats sur la prochaine programmation de la PAC s'animent en vue de la rédaction du Plan stratégique national français avant l'été et la bataille d’influences a d’ores et déjà commencé ! Concrètement, pour une majorité des agriculteurs, cela risque de se traduire par une érosion des montants des aides directes et par une conditionnalité accrue pour les percevoir.
Cela fait plus de 20 ans que ces aides compensatoires se transforment inexorablement en perfusion vitale pour beaucoup trop de nos exploitations. Leur gestion, de plus en plus politique, nous éloigne des réalités de marché sous couvert de demandes sociétales souvent amplifiées, voire utilisées à des fins moins avouables (véganisme, lobby anti phytos...).
Cette dépendance aux aides, en masquant des pertes de compétitivité, des faiblesses d'investissement, contribue à fragiliser nos exploitations et, couplée avec une trop faible rentabilité et des charges écrasantes, à les rendre très vulnérables.
Elle a pour conséquence une déconsidération du métier, une perte de confiance des agriculteurs, qui peut conduire d'abord à la décapitalisation (arrêt de l’activité d’élevage par exemple) mais rapidement aussi à l'entrée de capitaux extérieurs, une mainmise de donneurs d'ordre qui mettent l'agriculteur en totale dépendance, n’étant plus qu’un sous-traitant ! Nos exploitations et les projets des jeunes agriculteurs doivent générer des résultats pour assurer un revenu et permettre d'investir en indépendance et en responsabilité.
La FDSEA a toujours défendu et continuera de défendre les agriculteurs dans tous leurs projets, quelles que soient leurs productions, en conventionnel comme sous labels et pour tous les marchés, le local, le national comme l'export.
Comme pour la sauvegarde de notre souveraineté alimentaire, nous devons nous battre pour une PAC, et pour des politiques publiques soutenant une agriculture économique, qui en répondant aux marchés alimentaires, est en capacité d’innover et d'intégrer les vrais enjeux environnementaux et sociétaux, partagés au moins au niveau de l'Europe.
Une politique de projets d’entreprise et d’investissements, structurante pour nos exploitations et nos productions, se saisissant de l’opportunité donnée par l’Europe de mettre en œuvre des Programmes Opérationnels gérés par des Organisations de Producteurs (OP), animées par de vrais projets collectifs en Association d’OP, constitue le meilleur moyen pour préparer l’avenir et valoriser des budgets encore en baisse d’ici 2027.
La FDSEA porte l'ambition d'une agriculture qui, établie sur des filières longues qui ont montré leur robustesse mais également sur des filières courtes qui répondent à des projets plus individuels, s'organise dans le renouvellement des générations et conserve toute la vitalité des territoires ruraux.
Plutôt que de nous laisser imposer de multiples formes de dépendance, donnons-nous les moyens d’entreprendre en toute liberté !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terra
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Terra
Consultez les revues Terra au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière Terra
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terra.

Les plus lus

"La délégation de travail accompagne les mutations agricoles"
Élodie Gapihan travaille au Crédit Agricole d'Ille-et-Vilaine. Elle est la seule chargée d'affaires en France, à suivre…
ETA Guillon-Barbot : l'innovation pour modèle économique
Depuis 1977, l'ETA Guillon-Barbot à Vitré (35) fait de l'innovation sa marque de fabrique avec une philosophie qui se veut simple…
OP et AOP seront au cœur de la PAC de 2023
Les organisations de producteurs, Op et les associations entre elles AOP, seront au cœur de la future PAC. Elles pourront…
"L'épandage sans tonne, c'est l'avenir !"
L'ETA Guégan à Saint Onen La Chapelle (35) a inauguré cette année son "épandeur sans tonne avec rampe à patins". Une première…
Le projet Egalim II du député Besson Moreau est sur la table
Le député LREM de l’Aube Grégory Besson-Moreau a enfin divulgué sa proposition de loi sur les relations commerciales dans le…
L’observatoire du coût de revient : "faire œuvre utile"
Apporter sa pierre à l’édifice pour la prise en compte du coût de revient des adhérents dans la construction du prix du lait, c’…
Publicité